Bucarest à l'heure de l'industrialisation
Photo

Bucarest à l'heure de l'industrialisation

Peu après la chute du communisme, les fermiers ont été relocalisés dans la capitale en compagnie de leurs moutons et de leurs calèches.
5.9.16

À l'instar de tous les gouvernements socialistes de l'Union Soviétique, le régime communiste roumain a eu pour ambition d'humilier le bloc ouest grâce à une industrialisation massive. Afin d'arriver à une augmentation importante de la production industrielle, le gouvernement a déporté des communautés entières de fermiers de zones rurales – alors dépourvues de toute modernité – à Bucarest. Sur place, ces fermiers vivaient dans des appartements et étaient forcés de commencer une nouvelle carrière dans les usines en tant que manutentionnaires. Mais ils ont amené leurs traditions rurales avec eux. Ils fabriquaient du savon de graisse animale entre les tours d'immeubles, le bétail était gardé dans leurs appartements et cuit pour le dîner devant chez eux – comme ils l'avaient toujours fait.

Ce fut toujours le cas après la chute du régime en 1989, lorsque le photographe Vali Pană a essayé de documenter ce choc des cultures dans ses photos. Il en a tiré une série de photos prises au début des années 1990, montrant une époque où personne n'était surpris de voir une voiture ou un troupeau de moutons bloquer les routes les plus fréquentées.

Une femme attend que quelqu'un aille lui chercher un nouveau pneu. Dans les régions les plus pauvres de la Roumanie, il est toujours possible de trouver des calèches bloquant les routes – mais plus à Bucarest.

Une femme fait du savon de graisse animale et sa lessive dans un tonneau.

Des fans de football en train de manger des graines de tournesol et de téléphoner en attendant le début d'un match au Rapid Stadium, Bucarest.

Beaucoup d’églises historiques de Bucarest ont été démolies pour laisser place à des logements sociaux. Celle-ci a été épargnée.

Des travailleurs grimpent sur un camion pour se déplacer en ville. Les mêmes camions sont aujourd’hui utilisés par la police anti-émeute de Bucarest.

Un mariage dans la Roumanie du début des années 1990.

L'un des plus anciens restaurants de fruits de mer du pays a acheté un béluga géant et l'a posé sur un lit de glaçons, afin de montrer qu'il servait du poisson frais.

Dans les années 1990, la vieille ville de Bucarest comportait des squats, des boutiques étranges et des pubs louches. Aujourd'hui, on y trouve des clubs huppés, des hôtels et des grands magasins.

Des femmes vendent des graines de tournesol près d'un marché très animé.

Un vendeur prend une pause derrière son étal, assis sur un melon.

Un embouteillage dans le nord de Bucarest causé par de fortes pluies. À l'époque, la plupart des gens conduisaient des Dacia – une reproduction communiste roumaine d'un ancien modèle Renault.

Cimetière des Héros de la Révolution, Bucarest. La plupart sont des jeunes qui ont perdu la vie pendant la révolution de 1989.