Facebook

Facebook a besoin de vos photos nues pour contrer la revenge porn

L’outil « proactif » du réseau social est censé prévenir la distribution de photos intimes avant même qu’elles ne soient mises en ligne.
28 mai 2018, 9:43pm
Flickr Creative Commons

Facebook a annoncé la semaine dernière comment elle compte contrer la publication de revenge porn, cette pratique qui consiste à publier des photos à caractère sexuel d’une personne sans son consentement. Et la solution qu’a trouvée le réseau social est assez inusitée : envoyez-leur vos nudes.

Dans un message publié par Antigone Davis, la responsable de la sécurité chez Facebook, on apprend qu’une équipe a parcouru le monde afin de recueillir des témoignages de femmes qui ont été affectées par la revenge porn et mieux comprendre comment traiter ce genre de situations. Bien qu’il est déjà possible pour Facebook de retirer ce genre d’images publiées sur ses différentes plateformes (Facebook, Messenger, Instagram), « nous pouvons en faire plus afin d’aider les gens en crise pour empêcher ces images d’être partagées sur nos services en premier lieu », a écrit Mme Davis, annonçant du même coup le déploiement d’un outil « proactif ». En collaboration avec la YWCA au Canada, il sera maintenant possible d’envoyer à Facebook les photos compromettantes qu’on soupçonne pourraient fuiter avant le fait. Facebook créera à partir de l’image un hash, qui empêchera d’autres versions de ces photos d’être partagées.

D’après la publication de Mme Davis, quiconque se soucie qu’une image compromettante d’elle soit publiée peut contacter une association partenaire (la YWCA pour le Canada), et soumettre un formulaire. La personne recevra par la suite un courriel avec un lien qui lui permettra d’y téléverser les photos en question. Un employé de Facebook révisera le rapport et créera une ‘empreinte digitale’ qui permettra à la compagnie d’identifier et prévenir des futures publications de ces photos et en notifiera la victime. Facebook s’engage également à ne pas stocker les images sur ses serveurs.

Pour plus d'articles comme celui-ci, inscrivez-vous à notre infolettre.

La revenge porn est un phénomène inquiétant qui fait beaucoup parler depuis les dernières années. Plusieurs sites de revenge porn ont été fermés et certains pays ont adopté des lois punitives pour la combattre. Le Canada a notamment mis en place une loi qui rend illégale la distribution de photos intimes d’autrui sans consentement. Un homme de Winnipeg a d’ailleurs passé 90 jours derrière les barreaux en 2016 après qu’il eut admis avoir publié des photos de son ex en ligne, et Terre-Neuve-et-Labrador a rendu possible pour les victimes de poursuivre en justice leurs fuiteurs plus tôt cette année.

Billy Eff est sur internet ici et .