Publicité
environnement

90,5 % des déchets plastiques n’ont jamais été recyclés

Le chiffre vient d’être élu « statistique de l’année » par la Royal Statistical Society.

par Marie Boule
18 décembre 2018, 7:50pm

Photo par Ishan via Unsplash

Selon Roland Geyer, le coauteur d'une étude sur les objets faits de plastique, le recyclage n'est qu'un « mirage réconfortant ». L'étude publiée dans la revue Science Advances affirme que 90,5 % des déchets plastiques n'ont jamais été recyclés. Le chiffre-choc a d'ailleurs été élu « statistique de l'année » par la Royal Statistical Society du Royaume-Uni.

Au Canada, près de 90 % des matières plastiques se retrouvent dans des incinérateurs, décharges, lacs, parcs et océans. C’est le cas aussi au Québec où seulement 18 % du plastique est recyclé. Ce même rapport précise que 42 % de ces déchets plastiques que l’on retrouve dans la nature n’ont servi qu’une fois.

Le bilan du rapport est alarmant : depuis 1950, l’humanité a produit 8,3 milliards de tonnes de plastique dont 8 millions sont déversées chaque année dans les océans.

Et cette production de plastique augmente chaque année : elle était de 2 millions de tonnes en 1950 et 400 millions de tonnes en 2015.

Le Canada est un triste champion en la matière. Un rapport la Commission de l’écofiscalité du Canada publié en octobre 2018 le prouve : le Canada détient le titre du plus gros producteur de déchets par habitant des pays de l’OCDE. En 2014, le pays en produisait près d’une tonne par habitant. Mais surtout, avec seulement 0,5 % de la population mondiale, le Canada produit 2 % du volume total de déchets engendrés dans le monde.

En juin 2018, lors du sommet du G7, une « Charte du plastique » a été signée par le Canada, la France, l’Allemagne, l’Italie et le Royaume-Uni et l’Union européenne. La Charte engage ses signataires à « recycler et réutiliser au moins 55 % des emballages de plastique d’ici 2030 et récupérer 100 % de tous les plastiques d’ici 2040 ».

« Ce n’est pas assez ambitieux, réagit Keith Brooks, directeur des programmes du groupe Environmental Defence, joint par téléphone. Notre proposition, c’est que le Canada atteigne zéro déchet plastique d’ici 2025. »

Pour plus d'articles comme celui-ci, inscrivez-vous à notre infolettre.

« On parle souvent du plastique qui va dans les océans, mais les déchets plastiques se retrouvent aussi dans les Grands Lacs et dans le Saint-Laurent, poursuit Keith Brooks, il y a 10 000 tonnes de plastique déversées dans les Grands Lacs chaque année. »

Les coupables, selon Keith Brooks, ne sont pas les individus qui pour la plupart recyclent leur plastique avec soin, mais les entreprises qui produisent du plastique non recyclable et parfois toxique. « Nous devons interdire du Canada les pires formes de plastique qui existent, explique-t-il, et faire en sorte que les producteurs et importateurs de plastiques soient responsables de leur plastique après utilisation. Si on commence à mettre en place un système d’amendes pour ces entreprises, les choses pourraient vite changer. »

Tagged:
OCEAN
pollution
plastique
récupération
déchets
recyclage