Porno

Mia Khalifa a fait de la porno pendant trois mois mais reste extrêmement populaire

Elle n’a fait que passer dans l’industrie il y a trois ans, mais elle reste l’une des actrices les plus recherchées sur les sites pour adultes. Pourquoi?
04 juillet 2018, 11:00am
Photos via Instagram

En janvier 2015, quelques mois après qu’elle aurait quitté un emploi chez Whataburger pour commencer une nouvelle carrière dans la porno à la suggestion d’un client, Mia Khalifa est devenue l’une des stars de l’industrie.

Elle a été l’actrice porno la mieux notée sur le géant du streaming Pornhub pendant un mois. Et aujourd’hui, elle est classée numéro deux, derrière Stormy Daniels, également star des bulletins de nouvelles depuis un moment, mais devant d’autres icônes de l’industrie dont Riley Reid. Elle a été la star de porno la plus recherchée de 2016 et 2017 sur le site rival de Pornhub, xHamster.

Mais il y quelque chose de bizarre dans la popularité constante de Khalifa. Avant tout, le fait que sa carrière en tant qu’actrice porno ne soit pas active. En fait, elle ne l’a pas été depuis trois ans. La brève carrière de Mia Khalifa n’a duré que trois mois, à la fin 2014, avec la sortie de ses films en début d’année 2015.

D’autres actrices qui ont quitté l’industrie ont conservé l’affection des amateurs, comme Sasha Grey, qui est toujours la 19e star la plus populaire sur Pornhub malgré sa retraite de la porno au début de 2011. Mais elles, elles ont consacré des années à bâtir leur renommée par leur participation à des productions physiquement exigeantes et une sorte de travail de relations publiques. Selon le responsable de xCritic.com, qui utilise le pseudonyme Cyber5, lorsqu’une actrice connaît un début de carrière fulgurant, mais quitte après seulement quelques mois, elle peut conserver une petite base d’amateurs actifs, mais, en général, elle dégringole assez rapidement dans le classement. « Les gens se lassent vite si vous ne leur donnez pas du nouveau matériel », explique la publiciste spécialisée en pornographie Erika Icon. « Ils vont se tourner vers une autre actrice. Honnêtement, je suis surprise qu’ils parlent encore d’elle », ajoute-t-elle, à propos de Mia Khalifa. Surtout, selon elle, compte tenu de la brièveté de sa carrière.

D’ailleurs, ajoute Cyber5, Mia Khalifa « est mentionnée dans les conversations de la communauté à propos des stars de porno les plus surévaluées » depuis des années. Alors, comment donc a-t-elle obtenu cette célébrité et conservé ce nombre de fidèles admirateurs?

Elle a fait savoir par l’entremise de son agent actuel qu’elle ne souhaitait pas donner son avis sur cette question. Cependant, beaucoup d’initiés et d’observateurs de l’industrie de la porno ont fait part de leurs réflexions sur sa carrière et sa célébrité. Quelques explications tiennent la route.

Mia Khalifa a acquis sa célébrité quand elle a commencé à faire de la porno en portant un hijab. La vidéo Khalifa is Cumming for Dinner de Bang Bros, parue en novembre 2014, a été la première porno avec hijab produite aux États-Unis. (Il est certes possible qu’il y ait eu des vidéos d’amateurs avec hijab auparavant, mais, le cas échéant, c’est difficile à vérifier et elles n’ont pas eu beaucoup de visibilité.) La vidéo avec hijab était donc une nouveauté dans la porno, ce qui a attiré l’attention des amateurs. De plus, c’était controversé, ce qui a attiré l’attention des médias grand public et, par conséquent, l’a fait connaître. « Parfois, il faut avoir un peu de chance », dit Mark Schechter, agent d’actrices pornos de longue date. « Jouer dans la bonne scène au bon moment peut changer une carrière du jour au lendemain. »

Mais le port du hijab n’explique pas à lui seul son succès. Après tout, tandis qu’elle se retrouvait au numéro un du classement grâce à cette vidéo, sa collègue Julianna Vega, qui portait elle aussi un hijab dans la vidéo, n’est parvenue dans la foulée qu’au 19e rang. La différence de popularité en faveur de Mia Khalifa, d’après les observateurs de l’industrie, pourrait tout simplement reposer sur son tour de poitrine. Mais ce pourrait aussi être parce qu’elle est d’origine arabe. Elle est née et a passé les premières années de sa vie à Beyrouth, au Liban, avant que ses parents déménagent aux États-Unis.

« Il n’y a pas beaucoup d’actrices pornos du Liban ou même du Moyen-Orient », explique Alex Hawkins, vice-président de xHamster. « En dehors des problèmes d’immigration, l’industrie de la porno dans à peu près tout le Moyen-Orient n’est pas développée, contrairement à l’Amérique du Sud » ou l’Europe. Des producteurs ont essayé de faire passer pour des Arabes des actrices aux origines difficiles à deviner, comme Julianna Vega ou Janice Griffith. Mais Mia Khalifa l’est réellement et porte deux tatouages qui témoignent de ses racines.

Ses origines n’ont pas suscité d’intérêt simplement parce qu’elles étaient rares dans l’industrie, d’après Hawkins. Comme d’autres spécialistes l’ont fait remarquer quand elles ont fait surface, ses vidéos avec hijab assouvit l’envie raciste de voir un homme blanc dominer sexuellement une femme clairement arabo-musulmane. (En fait, elle n’est pas musulmane, sa famille est chrétienne, mais ça n’a aucune importance dans la porno, où on lui a mis un hijab sur la tête pour mettre à profit son nom, sa couleur de peau et ses tatouages.) « Quand on consomme de la porno, reconnaît Hawkins, on a souvent des envies colonialistes. »

Les médias libanais aussi ont remarqué les vidéos avec hijab, ce qui a déclenché un débat national au sujet de Mia Khalifa et de l’acceptabilité de la pornographie. Elle est devenue assez connue au pays pour qu’en janvier 2015, une brasserie utilise son nom et une image de ses lunettes noires dans une publicité : « Nous sommes toutes deux réservées aux 18 ans et plus. » Donc, en plus de l’intérêt suscité par la controverse aux États-Unis, une partie du trafic de ses vidéos provenait du Liban et des pays voisins.

Par ailleurs, la hausse de sa popularité n’était pas entièrement le fruit du hasard. Dès le début de sa carrière, Mia Khalifa a su faire croître sa popularité à l’aide des médias sociaux, poursuit Hawkins. « Elle est en quelque sorte l’équivalent dans la porno de Chrissy Teigen », soutient-il. Erika Icon ajoute que bien qu’elle paraissait accessible, il était ironiquement difficile pour ses fidèles d’échanger avec elle, ce qui peut avoir accentué son pouvoir d’attraction. Et Bang Bros, un producteur majeur, lui a donné un contrat et fait une énorme promotion des scènes dans lesquelles elle avait un rôle, ce qui n’a sans doute pas nui. (Des personnes de l’industrie trouvent bizarre ou suspecte cette obtention instantanée d’un contrat.)

La visibilité et la controverse qui ont porté Mia Khalifa au sommet aussi rapidement l’ont peut-être aussi incitée à quitter la porno. Non seulement sa notoriété l’a éloignée de sa famille, mais elle lui a aussi valu des menaces de mort de la part de Libanais, ainsi que du groupe armé État islamique, alors en très bonne santé. Sur une image que le groupe a fait circuler, la tête d’une personne sur le point d’être exécutée avait été remplacée par la sienne avec Photoshop. Invitée au podcast de Lance Armstrong plus tôt cette année, elle a dit que c’est ce qui l’a directement poussée à quitter l’industrie. Toutefois, elle avait précédemment prévenu qu’elle n’avait pas l’intention d’y être longtemps.

Les mêmes forces qui l’ont menée à la gloire et ont précipité sa sortie alimentent probablement aussi sa popularité actuelle, d’après les spécialistes consultés. La controverse initiale et les menaces de mort lui ont valu une présence à plusieurs occasions dans les médias grand public. Erika Icon observe que cette notoriété a sans doute aidé à renouveler la popularité de ses vidéos en décidant de nouveaux consommateurs à se pencher sur sa filmographie. Un nouveau créneau de porno en hijab a depuis vu le jour, ce qui tend à montrer qu’il y a un important bassin de consommateurs de porno qui y sont sensibles. Mais, dans ce créneau, ce sont surtout les vidéos de Mia Khalifa qui restent extrêmement populaires, peut-être parce qu’elle a combiné le hijab à de réelles origines arabes. Elle attire beaucoup les amateurs d’origine arabe, qui sont peut-être avides de porno avec des acteurs et actrices qui leur ressemblent ou avec le genre de femmes qu’ils préfèrent. « Je crois savoir qu’une grande partie du trafic de ses vidéos provient du Moyen-Orient », dit Cyber5. Ils tombent souvent sur Mia Khalifa en premier et peut-être qu’elle les comble.

Mia Khalifa doit aussi la longévité de son succès à quelques coups de pouce. Bang Bros a recyclé quelques-unes de ses vidéos au cours des années, les a affichées de nouveau en page d’accueil. Le groupe a aussi présenté en janvier une « nouvelle » vidéo : apparemment, selon Cyber5, il y aurait eu un énorme problème de disque dur au studio et, après de multiples tentatives de récupération du matériel au cours des années, la compagnie est enfin parvenue à en récupérer les données. Ça a sans doute évité à Mia Khalifa d’être la victime de la règle qui prévaut dans la porno : pas de nouveau contenu, pas d’intérêt des amateurs.

Encore plus important peut-être, elle a cherché d’autres moyens de rester célèbre dans les dernières années, et ce, sans cesser d’utiliser son nom d’actrice porno. Elle n’évoque peut-être pas directement son passé dans l’industrie, mais elle a certainement exploité sa première carrière pour devenir une vedette des médias sociaux. De plus, elle met toujours en ligne des photos émoustillantes et donne des conseils de sexe de temps à autre, des joyaux pour ses abonnés en quête de contenu érotique.

Depuis 2016, elle se présente comme une « personnalité des médias sociaux » et s’est concentrée sur la promotion des équipes sportives de la région de Washington. (Elle vit actuellement au Texas, mais sa famille s’était installée à Washington à son arrivée aux États-Unis.) De la fin de 2017 au début de 2018, ses commentaires sportifs l’ont amenée à être coanimatrice de l’émission Out of Bounds de Complex. Après avoir quitté l’émission, elle a créé une chaîne sur Twitch où elle continue de commenter le sport. Elle y gagne des abonnés en disant surtout des conneries : elle calomnie la WNBA et la WWE et tente d’humilier des athlètes qui lui ont envoyé des messages privés. Souvent, elle donne dans les attaques personnelles extrêmes et les propos moralisateurs. Tout cela fonctionne bien sur internet.

« Comme elle est maintenant dans une industrie complètement différente, note Cyber5, elle a des abonnés qui la suivent pour ce qu’elle fait maintenant. » Elle compte 2,27 millions d’abonnés sur Twitter et 8,2 millions d’abonnés sur Instagram, dont beaucoup ont été conquis par ce qu’elle a fait après son passage dans la porno. « Mais dès qu’ils découvrent qu’elle a joué dans des films pour adultes, ils courent visiter les sites web de vidéos! » Voilà peut-être, plus que tout autre facteur, pourquoi ses vidéos restent populaires et son classement très élevé.

Et elle ne montre aucun signe de ralentissement. Elle pourrait même accroître encore son impressionnant nombre d’abonnés, car elle s’adresse à de nouvelles tranches démographiques sur Twitch et s’adonne à de nouveaux intérêts, comme la cuisine. Son rang dans la porno restera probablement très élevé tant qu’elle restera populaire sur les réseaux sociaux.

Pour plus d'articles comme celui-ci, inscrivez-vous à notre infolettre.

La popularité de Mia Khalifa dans la porno s’est maintenue en partie grâce à la chance. Elle s’est trouvée à être la bonne personne dans les bons rôles au bon moment, et d’une manière ou d’une autre, elle a réussi à convaincre une imposante compagnie de mettre tout en œuvre pour leur assurer une grande visibilité. Mais aussi parce qu’elle sait se mettre en valeur. Elle a efficacement fait sa place dans les médias sociaux quand elle était actrice porno et elle s’est servie des mêmes atouts pour se construire une nouvelle carrière qui alimente la popularité de ce qu’elle a fait dans la précédente. « Toutes les conditions du succès ont été réunies », conclut Cyber5.

« Elle était certainement un cas unique », ajoute Schechter. Aucune star de la porno avant elle n’a pu profiter de la même combinaison de circonstances et de talents pour obtenir un succès aussi durable en seulement trois mois de carrière. Et il est peu probable qu’une autre y arrivera avant longtemps. Il serait presque impossible de le faire aujourd’hui.

« Beaucoup de gens pourraient conclure que son succès continu est un coup de chance, dit Erika Icon. Par contre, sa popularité persistante est réelle et elle a un énorme potentiel. Si elle devait revenir et ne faire qu’une ou deux scènes, dit-elle, je pense qu’elle pourrait faire exploser internet. Sérieusement. »

Suivez Mark Hay sur Twitter.

Publicité