Un homme a passé son vendredi soir à mettre le feu à des voitures à Edmonton

Le pyromane a été maîtrisé dans un Starbucks par un homme moustachu portant une chemise hawaïenne et un deuxième homme muni d’un deux-par-quatre.

|
17 avril 2019, 3:43pm

Vers 20 h 30 vendredi soir, un gars habillé en noir et armé de feu — il avait un bidon d’essence, un briquet et des cocktails Molotov — marchait sur Whyte Ave, la principale artère commerciale d’Edmonton. Tout en déambulant, il versait de l’essence sous les véhicules ou sur leur capot, ou sur le toit, enfin un peu n’importe où, puis il y foutait le feu.

La police a confirmé qu’un « homme à pied dans le secteur arrosait d’essence des véhicules et y mettait le feu » et qu’au total il a mis le feu à 13 véhicules, mais que personne n’a été blessé. Grâce à l’omniprésence des téléphones intelligents et des caméras de surveillance, on dispose d’une série de vidéos montrant le déroulement de la scène. Le moins qu’on puisse dire, c’est que c’est intéressant.

La chronologie n’est pas certaine, mais l’action semble commencer dans une ruelle où il prépare et teste quelques cocktails Molotov avant de se lancer. Dans la vidéo suivante, on le voit passer réellement à l’action : l’homme, avec manteau et bonnet noirs, met le feu aux roues d’un véhicule devant la terrasse d’un bar. Il met tout de suite après le feu aux roues de deux autres véhicules. Un témoin résume bien la scène par la formule : « Jésus fucking Christ. »

Dans une autre vidéo, où l’on voit des véhicules en feu en arrière-plan, le pyromane traverse la rue en tournant sur lui-même, et met le feu à un autre véhicule. Dans la suivante, on le voit marcher sur le trottoir, arrosant d’essence des véhicules, alors qu’un homme court derrière lui avec un extincteur, pour éteindre les feux, on présume.

Une vidéo mise en ligne sur Reddit par un l’utilisateur Spincrisis et intitulée « Who's up for a little Friday night arson on Whyte? » montre la fin la soirée du pyromane. Il gesticule de façon menaçante devant un Second Cup, pour des raisons indéterminées, avant de se retourner et de mettre rapidement le feu au capot d’un VUS rouge immobilisé à cause de voitures devant. Le conducteur du VUS redémarre, prend une rue à droite, et le feu semble s’éteindre. Le pyromane, lui, traverse la rue en levant les bras au ciel. Puis il lance son bidon d’essence, qu’on présume vide.

Ensuite, Edmonton se change en scène de Hawaii 5.0 : un homme très moustachu vêtu d’une chemise hawaïenne rouge surgit dans la vidéo et pourchasse le pyromane jusque dans un café Starbucks. Tout de suite après, ajoutant au surréalisme, un gentilhomme brandissant un deux-par-quatre entre en scène à son tour. Les deux hommes, affectueusement surnommés sur internet « le gars à la chemise hawaïenne » et le « gars au deux-par-quatre », plaquent le pyromane et effectuent une arrestation citoyenne.

Les policiers ont arrêté le suspect et annoncé peu après que plusieurs accusations seraient déposées contre… Malice Sutton — ce n’est pas une blague, c’est son nom. Après que la vidéo des deux justiciers est devenue virale, les médias locaux les ont contactés et interviewés à propos de leur intervention, et les deux hommes se sont montrés modestes. Au Edmonton Journal , Jeff Halby (gars au deux-par-quatre) a dit qu’il ne se voyait pas comme un héros. « J’ai l’impression que beaucoup de gens sur Whyte Avenue ont eu le même instinct que moi. »

Et il a décrit la scène de son point de vue. « Je n’arrêtais pas de me dire que ce gars pouvait faire exploser une voiture. C’est tout ce que j’avais en tête. Je me suis dit que je ne pouvais pas y aller les mains vides. J’ai trouvé une plinthe de quatre pieds et je me suis dit que c’était mieux que rien. J’ai traversé la rue en courant parce que je ne voulais pas qu’il continue. »

Que Dieu vous garde, vous et votre fidèle planche! Les utilisateurs d’internet ont aussi été touchés par la bravoure du gars à la chemise hawaïenne, comme en témoigne ce mème.

Je viens d’une ville au nord d’Edmonton. Mais j’ai passé beaucoup de temps à Edmonton quand j’étais jeune et, une fois adulte, j'ai dit que je venais d’Edmonton. Parce que j’y suis attachée, mais aussi en partie pour éviter d’avoir à expliquer que Fort Saskatchewan, ma vraie ville d’origine, est en fait en Alberta, pas en Saskatchewan. Donc, quand on est originaire d’Edmonton, la métropole la plus au nord du Canada, le froid et l’isolement font naître en soi une angoisse existentielle. Croyez-moi, je sais de quoi je parle. Et cette angoisse existentielle, un peu comme dans Star Wars, pousse à devoir choisir entre deux voies : le côté obscur et le côté lumineux.

Pour l’amour de Dieu, choisissez la lumière, marchez dans les pas du « gars à la chemise hawaïenne » et du « gars au deux-par-quatre ».

Suivez Mack Lamoureux sur Twitter.