Les milléniaux pourraient bien mettre un frein à la conduite avec facultés affaiblies

Une étude récente rapporte que les jeunes adultes préfèrent boire à la maison.

|
juin 12 2018, 9:00pm

Photo via Flickr/Lord Jim

L’entreprise Uber a annoncé hier qu’elle travaillait sur un prototype d’algorithme qui permettrait à ses chauffeurs de savoir si leur client potentiel est saoul. D’après les informations rapportées jusqu’à maintenant, l’algorithme utilisera l’apprentissage automatique afin d’évaluer l’état du client, en se basant sur ses habitudes d’utilisation de l’application. Les clients seront évalués sur des critères comme la précision tactile, les fautes de frappe, l’heure et le jour, ainsi que la vitesse de marche.

Si les utilisateurs trop saouls sont un problème pour Uber, en général, ce genre de situations serait en déclin. Une nouvelle étude montre que les milléniaux, qui forment la majorité des utilisateurs d’Uber, sortent de moins en moins pour boire. D’après les données recueillies par l’entreprise américaine Mintel, près de 30 % des 24-31 ans préfèrent boire chez eux, jugeant que les sorties au bar ou en boîte demandent trop d’efforts. En comparaison, seulement 15 % des 54 à 72 ans partagent cet avis.

Parmi les autres raisons qui poussent les milléniaux à boire à la maison, il y a le fait qu’ils trouvent ça plus relaxant, économique et personnel. De plus, 38 % d’entre eux le font pour mieux contrôler leur consommation d’alcool. L’étude rapporte par contre que lorsqu’ils prennent la décision de sortir, ils dépensent plus d’argent en alcool que les autres groupes d’âge.

L’apparition d’applications comme Lyft et Uber, jumelée à cette tendance de boire à la maison, aurait visiblement des effets secondaires très favorables : le nombre de cas de conduite avec facultés affaiblies par l’alcool est en chute libre chez les jeunes adultes. Bien que, d’après les données de 2015, les 16-34 ans restent le groupe le plus souvent arrêté pour ce genre de délit, la baisse depuis 2009 est importante, particulièrement chez les 20- 24 ans.

Pour plus d'articles comme celui-ci, inscrivez-vous à notre infolettre.

Toutefois, tout n’est pas gagné : les milléniaux sont le groupe le plus souvent arrêté pour avoir conduit sous l’influence de drogues, avec une nette augmentation entre 2009 et 2015. Reste à voir si Uber développera aussi un algorithme pour déterminer si un utilisateur est trop high.

Billy Eff est sur internet ici et .

Plus de VICE
Chaînes de VICE