conspiration

Il y a apparemment des gens qui croient que la Terre est en forme de beigne

Réfutons une théorie qui ne devrait pas avoir à être réfutée (sérieusement, les gens...).
20 novembre 2018, 10:06pm
Il y a apparemment des gens qui croient que la Terre est en forme de beigne
Capture d’écran : YouTube

L’article original a été publié sur VICE États-Unis.

On trouve sur internet beaucoup de parodies d’une théorie beaucoup plus répandue qu’elle ne devrait l’être : la théorie de la Terre plate. On trouve entre autres des comptes Twitter consacrés à l’idée voulant que la Terre soit en forme de dodécaèdre, de banane, de taco ou de dinosaure. C’est avec regret que nous vous informons qu’il existe en plus une théorie tout aussi absurde, mais comptant de fidèles adeptes : la théorie de la Terre en forme de beigne.

Eh oui, des gens postulent que la Terre n’est pas sphérique, ni plate, mais torique, un mot désignant ce qui a la forme d’un beigne. Cette hypothèse a fait son apparition en 2008 dans un fil de discussion sur FlatEarthSociety.org. Une mystérieuse personne nommée Dr Rosenpenis l’a présentée à la blague. Mais elle a été développée plus en détail par un pionnier de la théorie de la Terre plate, Varaug, en 2012.

Il explique par exemple la gravité sur une telle planète à l’aide d’une métaphore pas entièrement convaincante : « Imaginez un beigne à la confiture. La gravité agit sur la confiture. » Les idées de Varaug ont quand même ressurgi sporadiquement au fil des ans.

Les démonstrations et les modèles théoriques d’une Terre torique sur YouTube ont connu une explosion en 2016 après que des membres de la Flat Earth Society ont redécouvert le fil de discussion. Un utilisateur nommé Dinosaur Neil a écrit : « Je suis heureux de voir qu’il y a d’autres sympathisants de la théorie de la Terre torique ici. Je la défends depuis un bon moment, mais personne ne semble jamais me soutenir. Je ne comprends pas pourquoi. »

Eh bien, pour commencer, parce qu’elle n’a rien de scientifique. La théorie de la Terre en forme de beigne « n’a pas pour point de départ une question à laquelle on a besoin d’une réponse », nous a expliqué la Dre Tabetha Boyajian, une astrophysicienne parmi ceux qui ont décrit un phénomène observé dans un autre système solaire que des médias avaient pris pour une mégastructure extraterrestre. « Ils commencent par dire : “Et si c’était X”, puis, ils essaient d’échafauder une explication. » Tyler Ellis, un étudiant universitaire qui travaille avec la Dre Boyajian, ajoute que Varaug n’emploie pas pour décrire son hypothèse une terminologie cohérente, ce qui est essentiel dans une démarche scientifique.

Mais si on donne aux adeptes le bénéfice du doute, la théorie de la Terre torique s’écroule bien sûr très vite face aux plus élémentaires notions scientifiques. (Nous avons communiqué avec Dinosaur Neil et d’autres qui semblent avoir pris l’idée au sérieux pour leur demander pourquoi ils la défendaient, mais nous n’avons pas obtenu de réponse.) Une planète en forme de beigne n’aurait pas de nuits et de jours ni de couchers et de levers du soleil comme ceux que nous observons sur une planète sphérique qui fait un tour complet en 24 heures, dit la Dre Boyajian. Le soleil illuminerait la planète de façon beaucoup plus inégale que sur Terre, et les saisons varieraient énormément en fonction de l’angle du beigne par rapport au Soleil. Et les vents sur une planète torique seraient si forts que la vie serait très difficile.

Anders Sandberg, professeur à Oxford, a sérieusement réfléchi aux conditions sur une planète en forme de beigne, pour le site web i09. Il estime que la gravité serait perceptiblement plus faible près des équateurs et plus forte près des pôles. La vitesse requise pour échapper à l’attraction gravitationnelle serait plus faible, ce qui faciliterait les tirs de missiles. Ceux qui vivraient près du trou connaîtraient des « saisons doubles », comme un deuxième hiver à compter de la mi-juillet. L'effet le plus manifeste serait sur la météo. Les nuages pourraient être jusqu'à trois fois plus hauts et ils seraient poussés par des vents beaucoup plus forts.

La Dre Boyajian et Tyler Ellis nous ont donné deux autres exemples de phénomènes simples montrant que la théorie de la Terre torique ne tient pas. Le premier, c’est le pendule de Foucault, qui témoigne de la rotation de la Terre. Le second, c’est la forme de l’ombre de la Terre lors d’une éclipse. Une planète en forme de beigne aurait une ombre en forme de beigne, et non pas ronde comme l’ont observé les Terriens depuis des millénaires.

Mais le problème le plus évident de la théorie de la Terre torique, selon la Dre Boyajian, c’est qu’une personne se trouvant sur une face dans le trou du beigne en verrait la face opposée. Si on ne la voit pas, selon Varaug, c’est que l’autre face est « invisible » à cause de la « courbure de la lumière parallèle à la courbe du trou », mais la Dre Boyajian répond qu’habituellement la lumière se déforme de cette façon seulement près des plus grands corps célestes de l'univers, comme les trous noirs.

Pour plus d'articles comme celui-ci, inscrivez-vous à notre infolettre.

Il n’y a pas autant de matériel à l’appui de la théorie de la Terre torique que celle de la Terre plate, mais les deux emploient les mêmes procédés. « À la base de chacun de ces postulats, tout ce qu’il y a, c’est : “Sais-tu, j’ai envie de lancer une nouvelle idée sans aucun fondement", résume la Dre Boyajian. Ce n'est pas comme ça qu’on élabore des théories. »

La théorie de la Terre en forme de beigne n’est qu’une des nombreuses théories du complot d’un univers de paranoïa et de prétendues vérités dissimulées, qui sont devenues monnaie courante dans les conversations de tous les jours, mais aussi dans le discours politique. Et on a le choix du poison : la Terre plate, les chemtrails, les Illuminati, la construction des pyramides par des extraterrestres, etc.

Dans l’éventualité improbable où quelqu'un voudrait vous parler de la théorie de la Terre en forme de beigne, ne perdez pas de temps, faites-lui lire cet article.