Etats-Unis

Trump, qui a échappé au Vietnam pour un mal de pied, moque l'engagement militaire d'un sénateur

Le président américain avait en revanche déclaré que « son Vietnam » a été d’éviter d’attraper des maladies sexuellement transmissibles.
08 août 2017, 9:15am

Le président Trump s'en est à nouveau pris au sénateur du Connecticut, Richard Blumenthal, sur Twitter, ce lundi. Le président a qualifié Blumenthal d' « escroc de la guerre du Vietnam » quelques minutes après l'apparition du sénateur sur CNN, invité pour évoquer l'enquête sur les liens entre la Russie et Trump.

Les accusations du président américain font référence à une affaire qui date de 2008. À l'époque, Blumenthal disait qu'il avait servi au Vietnam, alors qu'il était bien engagé dans l'armée – mais aux États-Unis. De son côté, Trump a échappé à la guerre du Vietnam, parce qu'il avait mal au pied. Trump a en revanche déclaré que « son Vietnam » a été d'éviter d'attraper des maladies sexuellement transmissibles.

S'exprimant sur l'influence russe lors de l'élection présidentielle de 2016, Blumenthal a déclaré, « C'était ciblé et incessant. Ils ont eu recours à la propagande et au piratage de nos machines de vote – du moins, ils ont essayé. Il existe une potentielle collusion avec l'équipe de campagne de Trump et une obstruction de la justice. Cette enquête doit suivre son cours. »

Quelques minutes après, Trump s'est lâché sur Twitter.

Interesting to watch Senator Richard Blumenthal of Connecticut talking about hoax Russian collusion when he was a phony Vietnam con artist!

— Donald J. Trump (@realDonaldTrump)August 7, 2017

C'est intéressant de voir le sénateur du Connecticut, Richard Blumenthal, parler de ce canular de collusion russe alors que c'est un escroc de la guerre du Vietnam.

Never in U.S.history has anyone lied or defrauded voters like Senator Richard Blumenthal. He told stories about his Vietnam battles and....

— Donald J. Trump (@realDonaldTrump)August 7, 2017

Jamais dans l'histoire des États-Unis quelqu'un a menti aux électeurs comme le sénateur Richard Blumenthal. Il a raconté des histoire sur ses batailles au Vietnam...

...conquests, how brave he was, and it was all a lie. He cried like a baby and begged for forgiveness like a child. Now he judges collusion?

— Donald J. Trump (@realDonaldTrump)August 7, 2017

...et ses conquêtes, à quel point il a été courageux, et tout ça n'était qu'un mensonge. Il a chialé comme un bébé et a imploré le pardon comme un enfant. Maintenant, il parle de collusion ?

Blumenthal a riposté en qualifiant Trump de tyran.

Mr. President: Your bullying hasn't worked before and it won't work now. No one is above the law.

— Richard Blumenthal (@SenBlumenthal)August 7, 2017

Monsieur Le Président : Votre harcèlement n'a jamais marché, cela ne va pas commencer aujourd'hui. Personne n'est au-dessus des lois.

Dan Scavino Jr., le directeur des réseaux sociaux de la Maison blanche, s'est fait la caisse de résonance du président en postant ce qui semble être un meme fait maison sur lequel on peut lire : « RICHARD BLUMENTHAL LE MENTEUR N'A PAS COMBATTU AU VIETNAM ! »

LYIN' RICHARD BLUMENTHAL! — Dan Scavino Jr. (@DanScavino)August 7, 2017

Quelques heures après ses premiers tweets, Trump a renvoyé une missive, conseillant à Blumenthal de prendre « de longues vacances au Vietnam. »

I think Senator Blumenthal should take a nice long vacation in Vietnam, where he lied about his service, so he can at least say he was there

— Donald J. Trump (@realDonaldTrump)August 7, 2017

Je pense que le sénateur Blumenthal devrait prendre de longues vacances au Vietnam, comme ça il pourra au moins dire qu'il y a été.

Le président américain profite actuellement de ses « vacances studieuses » dans son golf de Bedminster dans le New Jersey.


Suivez VICE News sur Twitter : @vicenewsFR

Likez la page de VICE News sur Facebook : VICE News FR