Interview

10 questions que vous avez toujours voulu poser à un Père Noël professionnel

« Les enfants me respectent. Les ivrognes un peu moins. »
Sandra  Proutry-Skrzypek
Paris, FR
père noel
Marian dans son costume de Père Noël. Photos : Hanko Ye

Cet article a été initialement publié sur VICE Allemagne.

Étant donné que le Père Noël a tant de choses à faire en si peu de temps, il embauche des gens pour s'habiller comme lui et l’aider à répandre l’esprit de Noël. C’est du moins ce que Marian Fedel raconte aux enfants qui doutent de lui.

Depuis 2013, Fedel travaille pour la Berlin Studierendenwerk – une agence spécialisée dans les jobs étudiants. En 2016, la société a embauché près de 230 étudiants pour jouer au Père Noël, que ce soit auprès des enfants ou lors d’événements d’entreprise. « Je peux gagner jusqu’à 700 euros rien que la veille de Noël », déclare Fedel.

Publicité

En parallèle de son job à temps partiel, le jeune homme de 26 ans suit un master en commerce international et consulting. Entre deux cours, j’ai discuté avec lui des joies et tribulations de son métier.

Le costume de Marian

VICE : Salut, Marian. T’arrive-t-il de culpabiliser à l’idée de mentir aux enfants ?
Marian : Pas le moins du monde. C’est beau de rencontrer des enfants qui croient encore au Père Noël. Pour moi, c’est là-dessus que repose la magie de Noël. Au fil des années, j’ai inventé tellement d'histoires à raconter aux enfants qui grandissent et commencent à douter de l’existence du Père Noël. Par exemple, je leur dis qu’il ne peut pas livrer tous les cadeaux tout seul, alors il embauche des types qui lui ressemblent pour l'aider. La plupart des enfants sont prêts à croire à tout ce qu'un homme habillé comme le Père Noël leur raconte.

Comment expliques-tu le fait que les enfants qui ont des parents riches reçoivent de plus beaux jouets que ceux dont les parents n'ont pas beaucoup d’argent ?
Je ne peux pas vraiment l’expliquer. Le mauvais côté de mon boulot est que je contribue au consumérisme de masse. Mais c'est aussi mon travail de répandre autant de joie que possible pour ceux qui viennent me voir.

Penses-tu que nous devrions avoir une version du Père Noël qui ne soit pas un homme blanc ?
Oui. Ce serait vraiment cool. Cette année, mon agence a commencé à offrir aux clients la possibilité d’embaucher une femme pour jouer au Père Noël – même si la demande n'est pas très élevée. Dans le passé, mon agence proposait un package plus cher, dans lequel les femmes jouaient les anges du Père Noël.

Publicité

Quel est le pire cadeau que tu aies offert à un enfant ?
Il y a deux ans, j'ai donné à quelqu'un une petite sorcière en peluche – elle était si moche qu'elle m'a vraiment effrayé. Je ne pourrais pas dormir si je devais partager mon lit avec cette chose. Le meilleur cadeau que j'aie jamais donné était une batterie. Cette famille a dû passer un Noël plutôt sympa.

Ou très bruyant. Est-ce que tu transpires beaucoup après une longue journée de travail dans ce costume ?
C’est vraiment horrible de travailler dans ce costume – vous n’imaginez pas à quel point il fait chaud dedans. Au bout d’une minute, je sue déjà comme un porc, alors imaginez ce que ça donne après avoir travaillé pendant huit heures d'affilée dans une pièce étouffante.

Quelle est la pire expérience que tu aies vécue lors d'une fête de Noël ?
À peu près toutes les soirées alcoolisées auxquelles j’assiste sont horribles. Le pire, c'est toujours les adultes saouls qui essaient de s'asseoir sur mes genoux.

Est-ce que quelqu'un a déjà voulu coucher avec toi parce que tu étais déguisé en Père Noël ?
Non, malheureusement. Je pense qu'il n’y a rien de moins attirant qu'un costume de Père Noël. En outre, ce serait stupide – vous ne savez pas à quoi le mec sous le costume ressemble.

Mais as-tu déjà eu des relations sexuelles dans ton costume ?
Oui, une fois. Je pensais que ce serait excitant, mais ce n'était pas aussi amusant que j'avais espéré. Le costume tient beaucoup trop chaud, c'est comme faire l’amour avec une parka. Je ne le recommande à personne.

Lorsque tu es embauché pour des fêtes de bureau, essaies-tu de repérer les collègues qui ont une liaison ?
En général, je pars avant que la fête commence vraiment. Mais quand je travaille tard, j’aime bien observer les interactions maladroites entre collègues. La chose la plus drôle que j'ai vue, c’était pendant la soirée de Noël d’une agence de marketing, quand un couple s’est déchaîné sur la piste de danse. Leurs langues sortaient de partout – on aurait dit deux chiens partageant un bol d’eau.

Qui détestes-tu le plus : les enfants gâtés ou les adultes bourrés ?
Les adultes bourrés. Ils demandent toujours des trucs à la con, comme essayer mon costume. Je ne rencontre pas tant d'enfants gâtés que ça. Les enfants me respectent. Les ivrognes un peu moins.