Publicité
politique

La manifestation anti-indépendantiste à Barcelone en images

Des centaines de milliers de personnes se sont rassemblées dans les rues de la capitale catalane pour soutenir une Espagne unie.

par Carles Desfilis; traduit par Sandra Proutry-Skrzypek
10 Octobre 2017, 5:00am

Toutes les photos sont de Carles Desfilis

Cet article a été initialement publié sur VICE Espagne.

Le 1er octobre 2017, des milliers de Catalans se sont prononcés en faveur de leur indépendance lors d'un référendum déclaré anticonstitutionnel par le gouvernement et le tribunal espagnols. Mais le jour du référendum, les policiers antiémeute n'ont pas hésité à faire usage de leurs matraques et balles en caoutchouc dans les bureaux de scrutin afin d'empêcher les Catalans de voter. Après la clôture du vote, 844 personnes et 33 officiers étaient hospitalisés pour leurs blessures.

Depuis, le président catalan Carles Puigdemont maintient que la région prendra son indépendance coûte que coûte, tandis que le Premier ministre espagnol Mariano Rajoy affirme que le gouvernement fera tout ce qui est en son pouvoir pour l'en empêcher. En réponse à cette impasse croissante, des manifestations en faveur de l'unité comme de l'indépendance ont éclaté à travers toute l'Espagne.

Ce dimanche 8 octobre s'est tenue la dernière manifestation en date. Les Espagnols se sont rassemblés en nombre dans les rues de Barcelone afin d'apporter leur soutien en faveur d'un pays uni. L'organisation à l'origine de l'événement, la Sociedad Civil Catalana (SCC), affirme que 950 000 personnes ont participé à la manifestation, mais les responsables locaux estiment que le nombre des manifestants ne dépassait pas les 350 000.

Diego et Carolina

L'événement avait pour nom « Mouvement pour la majorité silencieuse » – une manière de lutter contre l'idée communément admise que tous les Catalans prônent l'indépendance de leur région. Lors de la manifestation, nous avons discuté avec Diego et Carolina, un couple de Catalans, qui se disent contrariés par le fait qu'un seul parti prétend représenter toute la Catalogne. « Nous devons écouter l'avis de tous les Catalans, et pas seulement d'une poignée d'entre eux », a déclaré Carolina. Noelia, qui vit à Valence mais dont la famille est originaire de Catalogne, m'a expliqué que les émotions étaient si fortes à travers l'Espagne que sa famille avait « désormais peur de sortir dans la rue avec un drapeau espagnol ».

Tandis que le cortège se frayait un chemin hors de la Plaza Urquinaona, l'une des places principales de Barcelone, pour rejoindre la rue populaire de Via Laietana, les manifestants scandaient des slogans devenus synonymes du mouvement pro-union, tels que « Puigdemont en prison » ou « Je ne me laisserai pas duper, la Catalogne est espagnole ». L'événement a également attiré des gens n'habitant pas la région – des hordes de bus remplis de manifestants pro-union en provenance de villes comme Madrid et Valence n'ont cessé d'affluer tout au long de la journée.

Plus de photos de la manifestation ci-dessous.

Noelia
Cristina blâme à la fois le gouvernement espagnol et le gouvernement catalan pour le problème en cours.
Lidia proteste contre les nombreux groupes qui tentent d'alimenter les tensions entre l'Espagne et la Catalogne.
« Une Espagne unie est une meilleure Espagne », a déclaré Harsh (à gauche). « Aujourd'hui, nous devons sortir et prouver que nous sommes la majorité », a ajouté Sonia (à droite).
« Le gouvernement catalan nous trompe et nous manipule ! Arrêtons-le avant qu'il ne soit trop tard ! »
« Plus d'amour »
Un manifestant effectuant le salut fasciste.
Un manifestant se considère « aussi espagnol que le drapeau espagnol » et « aussi catalan que le drapeau catalan ».
« Je suis là »