Pornhub supprime tous ses contenus non vérifiés

Accusé d’héberger des vidéos d’abus sexuels, le géant du X a supprimé des millions de vidéos de sa plate-forme.
Sandra  Proutry-Skrzypek
Paris, FR
15.12.20
Pornhub Logo
Getty Images

Pornhub a décidé de supprimer de sa plate-forme toutes les vidéos qui n'ont pas été postées par ses partenaires de contenu et « modèles » officiels – un changement fondamental dans le mode de fonctionnement du site porno le plus visité au monde. 

« Les mises en ligne par des utilisateurs sont pour le moment réservées aux membres du programme modèle et à nos partenaires, en attendant le lancement de notre nouveau processus de vérification, a annoncé le géant du X. Cela signifie que chaque élément de contenu Pornhub provient de comptes vérifiés, une exigence que des plates-formes comme Facebook, Instagram, TikTok, YouTube, Snapchat et Twitter n’ont pas encore instituée. »

Publicité

Le processus de vérification commencera au cours de la nouvelle année. Jusqu’à maintenant, n’importe qui pouvait créer un compte sur Pornhub et poster toutes les vidéos qu'il souhaitait, et ce, depuis le lancement de la plate-forme en 2007. 

Cette annonce fait suite à une série d'événements survenus la semaine dernière qui ont laissé l'industrie du porno sous le choc. Le vendredi 4 décembre, le New York Times a publié un rapport révélant que de nombreuses vidéos postées sur la plate-forme mettent en scène des abus sexuels et de la pédopornographie. Mardi 8 décembre, Pornhub a procédé à un changement de politique visant à interdire à tous les utilisateurs non vérifiés de poster du contenu sur le site, et a promis d’accroître ses efforts de modération. Mais dès jeudi, les groupes financiers Mastercard et Visa, qui avaient lancé leurs propres investigations, ont annoncé qu'ils cessaient de traiter les paiements effectués sur le site. Visa a spécifiquement fait savoir qu’il coupait les ponts avec tout le réseau Mindgeek, qui comprend un certain nombre de sites pour adultes, dont Redtube, Youporn, XTube et Brazzers.

Les vidéos qui sont suspendues affichent un message indiquant qu'elles ont été signalées pour vérification « conformément à notre politique de confiance et de sécurité ».

Capture d'écran via Pornhub

Avant de purger son contenu dimanche soir, Pornhub hébergeait environ 13,5 millions de vidéos, dont un grand nombre provenant de comptes non vérifiés. Lundi matin, à 9 heures, la barre de recherche n'affichait plus que 4,7 millions de vidéos, ce qui signifie que Pornhub a supprimé la plupart des vidéos de son site, y compris la vidéo amateur la plus regardée, qui a été visionnée plus de 29 millions de fois. Ce chiffre est brièvement remonté à 7,2 millions, de sorte qu'on ne sait pas encore combien de vidéos seront supprimées.

Publicité

Les utilisateurs vérifiés, selon le site, sont ceux qui ont soumis un selfie d'eux-mêmes en tenant un morceau de papier avec leur nom d'utilisateur et la mention pornhub.com (ou le site Mindgeek auquel ils s'inscrivent) écrit à la main. Pornhub nous a indiqué que ce processus sera plus approfondi au cours de la nouvelle année, mais n'a pas donné de détails sur ce que cela impliquera. La vérification rend les utilisateurs éligibles au programme ModelHub qui leur permet de monétiser leurs vidéos.

Beaucoup de vidéos non vérifiées sur Pornhub ne sont même pas du porno. On trouve des longs-métrages piratés, mais aussi des mèmes ou des blagues. L'année dernière, les utilisateurs ont téléchargé plus de 6,83 millions de nouvelles vidéos, selon le bilan de l’année 2019 de la plate-forme. 

Cela fait des années que les modèles demandent à l'entreprise d’interdire aux utilisateurs non vérifiés de poster des vidéos sur la plate-forme, à la fois pour prévenir les abus et mettre fin au piratage de contenu. Suite à la décision de Mastercard et de Visa de couper leurs liens avec Pornhub, certains travailleurs du sexe craignent non seulement que cela mette en péril leurs revenus, mais aussi l'ensemble de l'industrie pour adultes en ciblant ensuite les petites plate-formes.

Un rapport de la fondation Internet Watch a révélé 118 cas d'abus sexuels sur des enfants sur Pornhub au cours des trois dernières années, et note que dans la même période, Facebook a recensé 84 millions de contenus pédopornographiques sur sa propre plate-forme.

Publicité

« Il est clair que nous sommes ciblés non pas en raison de nos politiques et de notre comparaison avec nos pairs, mais parce que nous sommes une plate-forme de contenu pour adultes, a déclaré Pornhub dans un communiqué. Le Centre national contre l'exploitation d’enfants (anciennement connu sous le nom de Morality in Media) et Exodus Cry/TraffickingHub mènent une campagne contre nous. Ce sont des organisations qui se consacrent à l'abolition de la pornographie, à l'interdiction du matériel qu'elles jugent obscène et à la fermeture du commerce sexuel. Ce sont ces mêmes organisations qui ont passé 50 ans à diaboliser Playboy, le National Endowment for the Arts, l'éducation sexuelle, les droits des LGBTQ, les droits des femmes et même l'American Library Association. Aujourd'hui, elles s’attaquent à Pornhub. »

En septembre, nous avions enquêté sur Traffickinghub et son organisation mère, le groupe conservateur anti-trafic sexuel Exodus Cry. Selon les travailleurs du sexe, la lutte contre la pornographie et le travail sexuel d'Exodus Cry, ainsi que son lobbying actuel pour la fermeture complète de Pornhub, ne font que les mettre davantage en danger.

Si la décision de Pornhub peut réduire considérablement les abus sur sa plate-forme, ce n'est pas une méthode garantie pour y mettre fin. Le site a continué à héberger Girls Do Porn, alors même que la chaîne était poursuivie par 22 femmes pour fraude et abus émotionnel. Une de nos précédentes enquêtes a montré que Pornhub était aussi utilisé pour doxer et harceler les femmes dans les vidéos. Pornhub n'a retiré la chaîne officielle de Girls Do Porn qu'après que les fondateurs ont été accusés de trafic sexuel au niveau fédéral. D'autres vidéos de Girls Do Porn sont restées sur le site via des utilisateurs non vérifiés qui ont échappé à la modération défectueuse de Pornhub. 

« Dans le monde d'aujourd'hui, toutes les plate-formes de réseaux sociaux partagent la responsabilité de lutter contre le matériel illégal. Les solutions doivent s'appuyer sur des faits réels et de vrais experts, indique l'annonce de Pornhub. Nous espérons avoir démontré notre volonté de donner l'exemple. »

VICE France est aussi sur Twitter, Instagram, Facebook et sur Flipboard.
VICE Belgique est sur Instagram et Facebook.