Publicité
Crime

En photos : Le Brésil est assoiffé

L'attention médiatique s'est concentrée sur la sécheresse exceptionnelle à São Paulo, mais ce portfolio témoigne de conditions tout aussi dramatiques dans le nord-est du pays.

par VICE News
08 Juin 2015, 10:54am

Photo par Alessandro Falco

L'État de São Paulo fait face à l'une des pires sécheresses de ces dernières décennies. Des réservoirs, dont dépendent des millions de personnes pour avoir de l'eau potable sont à sec et des pics de dengue sont devenus un problème sanitaire majeur.

Mais une autre région du pays est confrontée à une autre sécheresse, beaucoup moins traitée dans les médias, par rapport à celle qui frappe plus au sud, où il y a plus d'habitants. La région de Sertão, qui inclut plusieurs États dans le nord-est du pays, est semi-aride mais produit tout de même des millions de tonnes de moissons, et élève des millions de chèvres, moutons et vaches.

Tout comme à São Paulo, le Sertão est dévasté.

Toutes les photos sont d'Alessandro Falco

Un enfant explore ce qu'il reste d'une retenue d'eau artificielle, non loin de sa maison à Pernambuco, un État dans le nord-est du Brésil.

Une mère essaie de faire germer des graines dans le sol sec et rocailleux du nord-est du Brésil.  

Des travailleurs déchargent un camion transportant de l'eau potable à Sertânia, dans le Pernambuco.

Zezé de Sirley retrouve un veau dans la brousse. Il est aidé par son fils, Jenailton, qui a quitté l'école pour suivre les traces de son père, dans cette région où l'élevage est une tradition ancienne.

Triunfo est la ville la plus haute du Pernambuco, elle est connue pour être l'oasis de cet État particulièrement sec. Mais là aussi, les pluies se sont faites rares ces dernières années. 

Dans le Pernambuco central, un jeune cowboy termine une bière pendant la Fête de São José. Il a voyagé sur plusieurs kilomètres à dos de cheval pour ne pas rater l'un des plus important festival de l'année, qui est consacré à la tradition des cowboys locaux.

Des bouchers dans un abattoir de Sertânia, Pernambuco. Le bétail, source principale de revenu dans la région, a chuté de 35 pour cent ces quatre dernières années, à cause de la sécheresse. Les petites fermes sont les plus touchées.

Des personnes en recherche d'emploi sont réunies au centre municipal pour l'emploi, à Serrita, Pernambuco. Le chômage est au plus haut depuis dix ans. Cela est dû notamment à la mécanisation du secteur agricole et à la gravité de la sécheresse.

En 1998, 120 familles du mouvement brésilien des paysans sans terres ont occupé cet endroit hier fertile du Pernambuco. Mais depuis 2001, la rivière Pajeú a cessé d'alimenter le réservoir dont ces colons dépendent pour irriguer leurs champs.  

Cette chèvre s'appelle Bido, c'est la principale attraction d'un cirque de la ville d'Ouricuri, Pernambuco. On l'appelle aussi la "Reine de Sertão" parce qu'elle est capable de résister particulièrement bien à la sécheresse.

De jeunes enfants se baignent dans un réservoir d'eau à la frontière entre Pernambuco et Paraíba.

Toutes les photos sont d'Alessandro Falco

Suivez Alessandro Falco sur Twitter: @AlessandroFalco

Tagged:
VICE News
Sao Paulo
El Niño
agriculture
environnement
fermes
sécheresse
Ameriques
sertao