Canada

Abattage de loups depuis un hélicoptère : des Canadiens attaquent leur gouvernement en justice

Des groupes de défense de l’environnement remettent en cause l’abattage massif de loups en Colombie-Britannique, faisant valoir que cette pratique va à l’encontre des techniques mises en place pour une bonne gestion de la population de loups.

par VICE News
21 Janvier 2016, 10:25am

Photo via Flickr Creative Commons

Des groupes de défense de l'environnement sont parvenus à porter  devant la justice la pratique de l'abattage massif de loups en Colombie-Britannique (Canada). Cet abattage doit être fait depuis un hélicoptère.  Les groupes de défense ont fait valoir le fait que cela allait à l'encontre des techniques mises en place pour une bonne gestion de la population de loups.

L'année dernière, la province canadienne a annoncé un plan sur 5 ans pour abattre près de 200 loups dans les régions du nord, afin de protéger les populations caribous. Il resterait seulement 70 caribous des montagnes dans la zone. Si le développement est la cause première de la baisse de la population de caribous au cours des années, les autorités environnementales de la province rejettent aussi la faute sur les loups. La chaîne de télévision locale CBC News rapporte que les loups ont tué un caribou et trois veaux après avoir été relâchés en juillet dernier.

D'après les données fournies par la province, 84 loups ont été tués entre janvier et avril 2015. En 2006, le gouvernement de la province d'Alberta a mené un abattage massif de loups — près de 1 000 bêtes ont été tuées dans l'opération.

Les groupes de défense de l'environnement, la Valhalla Wilderness Society et Pacific Wild, ont déposé une demande de contrôle judiciaire de la légalité de l'abattage de loups.

Des groupes de défense des animaux et des célébrités ont critiqué le plan d'abattage de loups prévu par la Colombie-Britannique. D'après eux, ce plan est inefficace et cruel. Pamela Anderson, originaire de Colombie-Britannique, a pris la plume pour s'adresser à ses fans et demander au gouvernement de la province de mettre fin aux tueries.

Une pétition de Pacific Wild a recueilli plus de 200 000 signatures, notamment grâce à l'aide de la pop star Miley Cyrus, qui avait demandé à ses fans de la signer par le biais d'un message sur son compte Instagram.

« Nous (les humains) sommes responsables de la sur-population, alors que chaque jour plus d'animaux disparaissent ! » avait écrit Cyrus dans un post en septembre dernier. « Nous ne pouvons pas laisser passer un nouvel hiver sans mettre fin à cette extermination de masse ! »

Cyrus s'était rendue en Colombie-Britannique la semaine suivante pour alerter sur les dangers d'un abattage massif de loups. Des photos postées sur les réseaux sociaux montrent Cyrus poser avec des locaux et faire un tour de bateau en pleine nature. 

Miley Cyrus sollicite ses fans contre l'abattage de loups en Colombie-Britannique (avec vidéo). 

Hey @MileyCyrus. Je suis la députée de Colombie-Britannique pour les loups et les caribous de la région du #Kootenay. J'aimerais échanger avec vous pour essayer de sauver les deux. 

« Le Spirit Bear Lodge accueille Miley Cyrus sur notre territoire de tradition pour nous aider à protéger les loups et les ours, » a écrit un tour-opérateur sur sa page Facebook. « Tu déchires Miley ! Merci pour le soutien. Les enfants ont adoré chanter avec toi et te montrer les ours. »

Mais la Première ministre de la province, Christy Clark, n'est pas fan du soutien qu'apporte Miley Cyrus aux loups. Clark a déclaré que la chanteuse aurait mieux fait de continuer à « twerker » plutôt que de parler de politique environnementale.

« Je veux m'assurer que Miley sait que je suis prête à prendre du temps elle pour twerker le problème, » a déclaré Clark lors d'une conférence de presse en septembre dernier.

Pacific Wild estime que 500 loups seront abattus en suivant le plan du gouvernement — ce qui coutera 2,2 millions de dollars.

« Le gouvernement de Colombie-Britannique se plie aux intérêts des grandes industries, met en danger le peu de caribous des montagnes qu'il reste, et sacrifie les loups par la même occasion, » déclare dans un communiqué Gabriel Widgen, de la Humane Society International, un groupe qui soutient la demande formulée par Pacific Wild.

« Nous espérons que le tribunal tranche en faveur de la vie sauvage de la Colombie-Britannique, et en faisant cela, encourage la province à légiférer et à agir pour que les caribous aient droit aux protections nécessaires. »

Suivez VICE News sur Twitter : @vicenewsFR