Publicité
Sexe

L’étiquette de la levrette

La plupart des mecs ne maîtrisent ni le timing, ni les convenances.

par Kat George
29 January 2019, 12:54pm

Le meilleur de VICE Belgique, tous les samedis dans votre boîte mail, c'est par ici.

Je ne sais pas si les mecs sont au courant, mais retourner une fille en plein ébat est un geste lourd de conséquences. D’autant que la plupart des mecs ne maîtrisent ni le timing, ni les convenances, ce qui fait que beaucoup d’histoires de cul que me racontent mes copines se finissent par une grosse déception, du genre : « Et ensuite il m’a retournée comme une crêpe. » Soupirs de connivence et hochements de tête entendus.

D’après ma propre expérience, le timing est le principal problème. Et voilà mon premier conseil à l’attention des types qui veulent travailler leur belle par-derrière : assurez-vous de ne pas la retourner alors qu’elle est sur la route de l’orgasme, surtout si ce que vous comptez faire, c’est la pilonner énergiquement et jouir 30 secondes après.

Je pourrais vous donner un exemple spécifique, vous narrer une expérience particulière, mais ça minimiserait l’ampleur du problème. Je ne compte plus les fois où je me suis fait retourner avec un timing inapproprié. Il m’est arrivé tellement de fois de baiser avec un type et d’y prendre beaucoup de plaisir, de le signifier en vocalisant généreusement, et pourtant quand je me mets à hurler « OH MON DIEU, JE VAIS JOUIR » ou un truc équivalent, ça équivaut souvent à ce que le type qui m’entreprend me retourne pour me marteler par-derrière, son va-et-vient donnant du plaisir à l’une des deux personnes impliquées (un indice : pas moi).

Je me demande d’où ça vient, sérieux. Cette idée selon laquelle faire du sexe un sport extrême est le meilleur moyen d’amener une fille à l’orgasme. En fait, je ne me pose pas vraiment la question ; ça vient du porno. Ce qui demeure un mystère, en revanche, c’est comment un homme, quand il reçoit des instructions sexuelles explicites (exemple : « Mmm, ça, c’est vraiment bon » ou « N’arrête pas »), en arrive à penser que la meilleure marche à suivre est d’ignorer ces instructions. Mec, comment tu te sentirais si, quand tu me disais « je vais jouir dans ta petit chatte bien serrée », ma réaction était STOP, TOURNE-TOI SUR LE VENTRE ET METS-TOI UN DOIGT DANS LE CUL en niant ton plaisir au profit de mes envies ?

Pourquoi les mecs partent-ils du principe que ce qu’ils semblent apprécier par-dessus tout (des allers-retours en quatrième vitesse) est nécessairement le meilleur moyen de faire jouir une femme, qui a clairement exprimé une envie contraire ? J’y comprends vraiment rien. Il y a seulement deux façons certaines de savoir qu’une femme veut qu’on lui fasse l’amour par-derrière ; l’une, c’est de lui demander et qu’elle réponde oui ; l’autre, c’est quand elle se met à quatre pattes et qu’elle vous agite son cul en pleine figure. Mais si le fait d’être « spontané » est important pour vous, ou si l’on ne vous a pas bien élevé, voilà quelques tuyaux pour ne pas planter votre flip en doggy-style :

Faites gaffe au mur

Une commotion cérébrale, ça n’est jamais sexy. Quand vous retournez une meuf, faites gaffe à ce qui vous entoure. Si vous n’êtes pas multi-tâches, comme environ 99 % des gens qui appartiennent à votre genre, vous pouvez peut-être faire mentalement l’inventaire de tout ce qui se trouve dans la pièce quand vous entrez. Y a-t-il une table de nuit ? Une étagère murale ? Le lit est-il poussé contre le mur ? La tête d’une fille ne devrait accidentellement rencontrer aucun de ces trucs. Je ne sais pas ce qu’il en est des autres filles, mais moi, ça me fait me sentir comme un objet quand un type n’est pas au courant, spatialement, d’où commence mon corps et d’où il finit, mais qu’il sait en revanche précisément où est mon trou, et est prêt à sacrifier la zone grise autour afin de tremper sa queue.

Pensez à l’individu à quatre pattes sous vous

Ce qui nous amène au point suivant : il y a un corps autour du trou où vous êtes planté. Il y a des endroits qu’on appelle « tétons » et « clitoris ». La meilleure façon de ne pas vous comporter comme un gros con égoïste quand vous avez cette parfaite vue panoramique sur une chute de reins féminine, c’est de tripoter gentiment d’autres horizons.

Serrez-lui les cuisses

Il y a encore des mecs pas au courant, donc je vais nous rendre service et le répéter encore une fois : le sexe en levrette est plus agréable pour tout le monde quand la fille a les cuisses serrées, plutôt que quand elle a les jambes grandes écartées. Oubliez tout ce que vous avez vu dans les films porno : la fille écarte les jambes pour que la caméra ne perde rien du spectacle. Aussi, pensez à varier les vitesses. Je doute qu’un boum-boum-boum-pschitt lui offre l’occasion de prendre son pied.

N’en déduisez pas que vous pouvez la lui coller dans le cul

Quand une fille vous autorise à la retourner en levrette, il ne s’agit pas d’un accord tacite pour la sodomie. DEMANDEZ AVANT DE FAIRE DES TRUCS DANS L’ANUS. C’est mon nouveau mantra. Je songe à en faire un autocollant pour ma voiture.

Ce n’est pas le bon moment pour tout arrêter et vous branler

Il y a de fortes chances pour que, si la fille aimait ce que vous étiez en train de lui faire AVANT que vous ne la retourniez, elle ne sera pas ravie d’avoir à rester le cul en l’air pendant que vous vous branlez au-dessus.

Gardez ce putain de préservatif

Je veux dire, à quel point vous pensez qu’on est connes ? Vous pensez que, parce qu’on ne voit pas ce que vous faites, on ne sait pas ? Essayer d’ôter le préservatif que vous portez après avoir retourné une meuf est l’équivalent, en sexe, d’un bébé qui pense que s’il cache ses yeux débiles de bébé avec sa main, personne ne peut le voir. C’est insultant, voire criminel (les femmes ont le droit de décider si oui ou non, elles veulent que vous les infectiez avec vos MST ou un fœtus).

Le tirage de cheveux est réservé aux bagarres entre filles

À en croire mon expérience, quand la bite d’un type est dure, il tend à oublier que tirer des cheveux de toute ses forces est douloureux, pas sexy. Et même si agripper légèrement les cheveux d’une fille, la paume posée sur le haut de la tête, est plutôt sexy quand c’est accompagné d’un baiser, y’a un truc dans le fait de se faire tirer les cheveux et ramoner en même temps qui vous fait vous sentir comme un cheval qu’on monte.

Les humains ont besoin de respirer de l’air

Pour finir, prendre une fille en levrette n’est pas une excuse pour la faire suffoquer. OK, je sais que vous débordez d’enthousiasme, mais sachez que si vous appuyez sur la nuque d’une fille (ce qui peut être chouette), assurez-vous de ne pas enfoncer toute sa tête dans le coussin et que de l’air continue à entrer dans ses voies respiratoires. Et gardez en tête que quand vous appuyez sur sa nuque pour mieux la manœuvrer, les grognements étouffés que vous entendez peuvent être une tentative de vous faire comprendre qu’elle suffoque, plus que des râles de satisfaction.

VICE Belgique est aussi sur Instagram.

Cet article a été initialement publié sur VICE France.