Youssef Swatt's, Roméo Elvis, Seyte et Geeeko
Youssef Swatt's (photo : JuPi), Roméo Elvis, Seyte et Geeeko (photo : Nooz).
Culture

Le grand bordel du rap jeu belge : avril 2020

Roméo Elvis, UM!, Seyté, Vinci, Geeeko, Neshga, Mata, Berry, Sham Lepire, Krimi, Ary ou encore Caballero et JeanJass ont tous sorti un projet. De quoi se mettre bien pour un bon bout de temps.
04 May 2020, 12:46pm

Dans notre série mensuelle « Le grand bordel du rap jeu belge », on passe en revue l'actualité musicale de notre plat pays. Sorties de projet, clips ou faits divers ; tout le nécessaire pour rester au courant des trucs les plus chauds du moment.

1 avril

Youssef Swatt’s a quitté le canapé de son appart’ pour aller poser ses fesses sur le fauteuil d’un sombre salon où tout est recouvert de draps ou de plastique si ce n’est ces quelques fleurs et son coeur fragile dont il expose les souffrances sur une bobine de (vraie) pellicule.

Pour Kari Bee, le Xanax, la weed et la lean c’est trop nul comparé au Dafalgan, la nouvelle hype d’une jeunesse qui n’a décidément plus de limite.

Depuis les Etats-Unis de Vilvorde, Le S PRODUCTION capte TWELVE et Margielasadboy pour qui il est définitivement temps de prendre cette monnaie.

Le Namurois Duss fait ses affaires tapis dans l’ombre, tandis que Peet ne fait rien dans son jardin.

Après avoir utilisé sa notoriété au service de la prévention en détournant son tube « Vous êtes fous » en « Restez chez vous », Benny B annonce que la prétendue adaptation en anglais de MC Hammer était en fait un poisson d’avril. Rire ou pleurer ?

2 avril

C’est au tour de Johann Dorlipo de mettre la Cité Modèle à l’honneur dans une vidéo colorée propre au style visuel que Geeeko propage depuis qu’il est dans le rap avec cette ôde à la ksar dont il dit être le genre de baron qualifié pour reconnaître la qualité de l’herbe à la vue de la fumée ; habile.

Zwangere Guy, Frenetik, Jazz, Glints, Peet, Félé Flingue, Blu Samu, $KEER & BOO$, KGE, KIKUMARU, Darrell Cole, Chibi Ichigo et Stab figurent tou·tes sur la tracklist du premier projet de UM! (prononcer « Umi »). Rien n'est sur YouTube, tout est en streaming : faites place à la nouvelle génération de la nouvelle génération.

Sinon, Give Me 5 a encore lancé une nouvelle série, spéciale confinement cette fois, avec #FreestyleDeChezNous.

3 mars

Zijn jullie klaar pour faire la fête chez vous ?

L7A9D (El Haqed), militant des droits humains est, avant d’être un réfugié politique, un rappeur confiné.

Si peu de traces de graisses sur les vitres de l’ascenseur des Marolles ? Nephtys bluffe.

JeanJass exprime son amour pour sa moitié et Caba pour l’oisiveté et l’argent, ou comment faire du son de SUV américain destiné aux usager·es du bus TEC. De tout ça, on retiendra aussi les trois secondes de grâces offertes par le Roi Heenok.

Tarzan Lsk lui, est plutôt du genre Caba : porté maille, le côté gang en bonus.

4 mars

Pour clore toutes ces questions oiseille, du haut de sa tour, WZ pose la question ultime : « Et le biff, c’est quand qu’on le prend ? ».

Toujours à Molenbeek, Sky continue de signer les meilleures cartes postales de Bruxelles.

Pour Lsk DreadMada vous dit « Coucou », mais la tendresse s’arrête là.

Cyph3r s’associe avec Jessy Gunz pour un menaçant « Crack » ; toujours avec Prinzly aux manettes.

Côté projets à écouter du début à la fin, Vinci sort « Marmer », frais, propre et percutant ; Seyté sort « Libre », sincère, intime et touchant ; Youssef Swatt’s sort « Poussières d’espoir », maîtrisé, profond et vibrant.

5 avril

Encore une nouvelle série Give Me 5 : Ypsos déterre un classique d’Oxmo Puccino pour l'adapter à son écriture, chargée de valeurs universelles.

Derrière l’album de Youssef Swatt’s, El Gaouli est aussi à la prod du nouveau son du Sonégien Melfiano qui envoie une touche d’espoir depuis un pont tout fracassé.

K2o c’est comme B2o mais plus en mode TN que Jordan 4. AYB lui, lâche son quatrième freestyle IGTV et LaTRIX et TONY MVSA ramènent la bucket du KFC, un truc qu’on avait plus vu depuis longtemps dans le rap.

6 avril

Un niveau au-dessus des innombrables freestyles de confinement, GAN pousse plus loin dans le « qu’est-ce qu’on se fait chier » en reprenant ses titres des décennies passées en pantoufles. C’est aussi l’occasion de rappeler à quel point « Affolant » est un classique.

Faites comme Boby2fois : mangez sain. Faites comme Sonnie Vegas : allez prendre l’air.

7 avril

Enzo Bdm souligne les conduites à risques qui peuvent t’enterrer des amitiés : « Tu dis “c’est la famille” mais t’oublies de faire fumer », la base.

8 avril

Nouvelle entrée dans le milieu avec Lejoconde du collectif liégeois Lovely ; le son est posé, la tondeuse est dorée.

9 avril

La vraie triforce bruxelloise, c’est Rizno, Ruskov et Les Alchimistes. On vous a d'ailleurs fait croire qu'on était sur le tournage.

Gatchete ne répond pas à la question de WZ mais précise les besoins universels : « Je me dis qu’un million ferait l’affaire. »

Le dernier épisode de High & Fines Herbes est sorti. Senamo est Poumon d’Or, ce qui n’a rien de surprenant mais n’égale toutefois pas le luxe que Daddy K a choisi d’épouser.

Un peu de thé, des fruits, des journaux : Soufiane Eddyani conte sa routine de rappeur qui a réussi.

À quelques jours près, Barbenoirx était enseveli.

10 avril

Le week-end anticipé commence avec des couleurs exquises qui suintent du nouveau projet de JeanJass et Caballero, « High et fines herbes », l’album. Ont été convié·es sur ce 25 titres, le Roi Heenok, Roméo Elvis, Slimka, Luv Resval, Di-meh, Ico, Alkpote, Oxmo Puccino, Swing, Rim'K, Mister V, Chilla, Bigflo & Oli, Lorenzo, Shayfeen, Madd, Isha, Lefa, Youv Dee, Vladimir Cauchemar, Lomepal et le poumon d'or Senamo. Une déferlante.

À Mons, Rudax marque son territoire avec son premier clip solo.

Shasha rappe l’heure de pointe dans un parking et le Liégeois Mata sort son EP « Hasta la vista baby » sur lequel il trône fièrement sur sa bécane. Les Bruxellois de Jst clippent « Sky ».

11 avril

Pete annonce qu'il sera en live tous les lundis.

12 avril

Bringhim rappelle que son EP est dispo.

14 avril

Tous les festivals sont annulés.

15 avril

Sur Instagram, on découvre que Scylla a été jeune un jour tandis que R2F se remémore aussi la belle enfance.

17 avril

Wawa est confiné dans un cauchemar de folie alors que le nouveau clip de 34A a aussi un petit truc chimérique.

Rêve toujours, L'As de ♠️ semble vouloir emmener le Stade Everois en Serie A.

Ary sort son premier projet, « Pour toujours Ary », mais tout le monde sait qu’il a fait ça juste pour poser torse nu sur la cover ; personne n’est dupe. Sauf sa nouvelle fanbase peut-être. Ronnyhuana lui, sort son EP « 1995 ».

18 avril

Sky et Hayce Lemsi s’associent pour rendre hommage à la marque la plus sous-cotée du sportswear tout en restant sapés en Nike et Adidas.

Grks met Do6 et Boby2fois dans des bonnes conditions pour un petit éclatement de tympans.

Pour Black Mozart, voyager assis dans le coffre ouvert est le nouveau frimer en décapotable.

Treza évoque les dangers du Covid sur fond d’images d’enfants mimis qui jouent sans respecter les règles de distanciation sociale tandis que dans « Bizutage », DeZz finit dans une embrouille compliquée à comprendre.

19 avril

Neshga sort un 8 titres « Noname », entièrement enregistré dans sa chambre, en confinement, et Sham Lepire et Krimi ont risqué pas mal de choses pour sortir leur clip « Psychedelice », extrait de leur étouffant 8 titres commun « Darknet ».

20 avril

Le Milieu sort « S'te plait, Alstublief » et reste neutre en toutes circonstances.

Comme une ôde aux maxi petchs, Berry s’associe avec Influence Prod et sort le projet « 432Hz » pour le 420.

22 avril

La tête de Glints sur les pièces de monnaie, ça a plus de gueule que le profil de Philippe.

Caballero était en live avec nous.

Youssef Swatt's était en concert dans sa chambre mais dans votre chambre, vous avez compris. Par contre, Demi Portion en pull à Sète et L'Hexaler en short à Seraing ; pas compris.

23 avril

Petite live session également pour Blu Samu ; plus courte toutefois, mais suffisante pour s'évaporer un peu en ce jeudi morne.

24 avril

Roméo Elvis tape sec dans un « Maison » que les adeptes des frappes sales regretteront trop court tandis qu’il est question de cambriolage (et d’autres trucs bien plus compliqués) pour Spreej ; et, en parallèle, Scylla prépare son meilleur album.

25 avril

STVE avait disparu quelques années. Il réapparaît en roue arrière dans les rues de la capitale avec un objectif précis en tête.

26 avril

Trois semaines avant, il rappait sa touche d’espoir, mais Melfiano finit finalement dans l’ambulance le pauvre.

Même sans parler néerlandais, facile de deviner de quoi parle Makar.

28 avril

Il y a quelque temps, Le Motif avait créé ce son à distance ; c’était le début du confinement.

Et vu qu’on y est encore, il signe un clip depuis chez lui tout en veillant à ce que ça reste visuellement plus intéressant que lui sur son canapé ou lui sur son balcon. Le tuto-making-of virtuel existe, merci la technologie.

Gotti Maras est en esprit comme Sidi.

29 avril

NEM connaît les meilleurs spots pour regarder Bruxelles de haut.

30 avril

Enfin, « Réel » de Geeeko (soutenu par Chuki Beats) se pose comme l’apothéose d’un long mois d’avril et nous donne assez pour tenir un bon bout de temps.

Ne ratez plus jamais rien : inscrivez-vous à notre newsletter hebdomadaire et suivez VICE Belgique sur Instagram.