Domino’s est dépassée par le nombre de Russes prêts à se faire tatouer son logo

Et la chaîne de restaurants se retrouve avec une dette de pizzas énorme.

|
10 septembre 2018, 3:30pm

Photos : Getty Images, Matias Castello et Gareth Fuller. Montage : MUNCHIES

L’article original a été publié sur Munchies.

J’hésitais à écrire un texte sur une tentative de marketing viral par une offre de pizzas gratuites en échange d’un tatouage – un tatouage d’un logo de compagnie pour des pizzas à vie – et j'étais sans voix en découvrant que beaucoup de compagnies font ça et que chaque fois des gens sont d’accord pour le faire. (En fait, des milliers de personnes se font même tatouer le logo d’une marque sans la promesse de bouffe gratuite juste parce qu’un restaurant leur paye le tatouage, et ça m’aide à comprendre comment naissent les sectes.)

C’est une tendance aujourd’hui engendrée par l’interaction entre la dignité personnelle et le capitalisme moderne qui agissent l’un sur l’autre de façon de plus en plus dystopique. Et si on est prêt à faire de son corps un panneau publicitaire, je parie qu’on pourra convaincre presque n’importe quelle compagnie d’offrir de la bouffe gratuite en compensation. (Et si vous êtes d’accord pour faire ça, envoyez-moi votre essai sur le sujet parce que c’est le genre de texte que je veux lire sur ce site.) Mais parfois survient une défaillance de l’analyse coûts-bénéfices et sa part du contrat devient un fardeau trop lourd à porter.

Le 31 août dernier, Domino’s Russie a publié un message sur VKontakte (une sorte de Facebook russe) disant qu’elle offrait jusqu’à 100 pizzas par année pendant 100 ans (donc à vie) à tous ceux qui se feraient tatouer son logo et en montreraient la photo dans les médias sociaux. On ajoutait que la période allouée pour montrer la preuve tatouée de sa fidélité à la marque se terminait à la fin d’octobre. Mais, dès le début de septembre, la compagnie a publié un message urgent annonçant la fin de la période de participation à cause du trop grand nombre de personnes prêtes à se faire tatouer en échange de pizzas gratuites.

Il y en a réellement eu un trop grand nombre.

Dans le nouveau message, Domino’s a écrit que seuls les 350 premiers participants pourraient profiter de l'offre, limitant ainsi les dégâts.

Peut-être êtes-vous un génie du marketing et vous exclamez-vous déjà : « Domino’s a fait ça exprès, c’est une stratégie de publicité connue, renseignez-vous. » Mais, si la compagnie respecte sa promesse et tous les participants bouffent autant de pizzas gratuites que possible, la facture pourrait être extrêmement élevée.

Pour plus d'articles comme celui-ci, inscrivez-vous à notre infolettre.

Dans son premier message sur VKontakte, la compagnie ne précisait pas quelles pizzas les participants pourraient obtenir gratuitement, mais mettons que ce sont des pizzas d'une dizaine de dollars. Si 350 participants mangent 100 pizzas par année pendant, disons, 50 ans (c’est seulement la moitié de ce qu’on a promis, mais tout ce gras n'aura pas un effet positif sur l’espérance de vie), la facture de cette campagne publicitaire pour Domino’s serait de 17 500 000 $ en pizzas gratuites. Ça ne peut pas être bon pour les affaires.