Publicité
Science

Voici ce qui vous arrivera si vous ne mangez que des fruits et des légumes

Sans exception.

par Grant Stoddard
23 octobre 2018, 2:49pm

Photo : Leonie Wise

L’article original a été publié sur TONIC.

Pendant des années, cinq portions de fruits et de légumes par jour, c’était le seuil à atteindre pour avoir une alimentation saine. Tout le monde devait en manger plus. L’an dernier, une étude de l’Imperial College London a montré que le double serait bien meilleur pour la santé et pourrait prévenir 7,8 millions de décès prématurés dans le monde chaque année. Tout le monde devrait en manger encore plus.

L’auteur principal de l’étude, Dagfinn Aune, conclut que les fruits et légumes réduisent le taux de cholestérol et la tension artérielle, et haussent la santé vasculaire et renforcent le système immunitaire. Et si dix portions de fruits et de légumes, c’est mieux que cinq, on pourrait se demander si adopter une alimentation composée strictement de fruits et de légumes ne serait pas encore mieux. Si vous le faites, voici en réalité ce qui vous arrivera probablement.

Votre consommation de macronutriments sera déséquilibrée.

Les fruits et les légumes sont une bonne source de fibres et de glucides, mais vous ne pourrez y trouver les protéines et les matières grasses — deux des macronutriments principaux de notre alimentation — dont vous avez besoin. Les matières grasses sont nécessaires aux fonctions cérébrales et au métabolisme des nutriments, en plus de procurer de l’énergie, alors que les protéines renouvellent les tissus musculaires et renforcent le système immunitaire.

Une perte de masse musculaire, et par conséquent de force, vous attend donc si vous ne vivez que de fruits et de légumes, d’après la nutritionniste Amy Shapiro, de New York. « On peut obtenir des protéines avec une alimentation à base de produits végétaux, mais, sans les céréales, il serait difficile d’avoir suffisamment de protéines. »

Vous réduirez l’inflammation dans votre organisme.

Si vous éliminez de votre alimentation la viande, le fromage et les aliments transformés, l’inflammation dans votre organisme devrait diminuer, ce qui est un effet négatif : votre organisme tente avec l’inflammation de se défendre contre des bactéries et des virus et de réparer des tissus endommagés. Toutefois, l’inflammation chronique accroît le risque d’athérosclérose, de diabète, d’infarctus, d’accident vasculaire cérébral et de déclenchement de maladies auto-immunes.

L’alimentation composée exclusivement de végétaux est un anti-inflammatoire naturel, parce qu’elle est riche en fibre et en antioxydants, et faible en gras saturés et en endotoxines (des toxines libérées par des bactéries communes dans les produits d’origine animale). Des études ont montré que les gens qui ont une alimentation à base de végétaux réduisent spectaculairement le taux de protéine C réactive, qui est un indicateur de l’inflammation dans l’organisme.

Vous ressentirez une baisse d’énergie.

Si vous êtes un homme, vous devez brûler entre 2500 et 3000 calories par jour, et, si vous êtes une femme, entre 1800 et 2400 calories par jour. Sans céréales, noix et huiles, il est fichtrement difficile d’en consommer autant. À titre d’exemple, pour consommer 2200 calories, vous devrez manger 100 tasses de laitue ou 23 pommes ou encore le double de prunes.

Ce ne sont pas vos seules options, bien entendu, et l’avocat vous aidera à atteindre l’apport calorique dont vous avez besoin. Mais si vous trouvez une foule de fruits et légumes avec lesquels vous arrivez, ce sera certainement une montagne de fruits et légumes. Et vous n’obtiendrez pas assez de glucides pour arriver à bien vous concentrer et à avoir l’énergie requise pour des activités physiques.

Vous manquerez de vitamines et de minéraux importants.

« Un régime de fruits et de légumes seulement manquerait de plusieurs nutriments et de calories », dit la nutritionniste new-yorkaise Stephanie Di Figlia-Peck. Elle explique que, si beaucoup de régimes populaires, comme le régime méditerranéen, tournent autour des fruits et des légumes, ils comprennent aussi des aliments de tous les groupes alimentaires pour équilibrer les repas.

Brilleraient aussi par leur absence les vitamines B12 et D. Et vous risquez de manquer de fer. Bien que les épinards et d’autres légumes verts soient riches en fer, ils contiennent aussi de l’acide phytique, une biomolécule qui bloquerait l’absorption du fer. Ne compter que sur eux comme sources de fer risque de conduire à l’anémie — un déficit de globules rouges dans le sang.

Vous perdrez du poids.

Les fruits et les légumes donnent davantage un sentiment de satiété, parce qu’ils sont riches en fer et en eau, et qu’il en faut beaucoup. « La plupart des gens vous diraient que, s’ils se sentent pleins, ils mangeront moins et pourraient perdre du poids », dit Stephanie Di Figlia-Peck, ajoutant qu’avoir mangé le contenu d’une assiette pleine crée aussi un sentiment de satiété en nous donnant l’impression d’avoir mangé beaucoup. En outre, avec un régime de fruits et de légumes uniquement, vous allez déféquer comme un Clydesdale, ce qui pourrait vous donner ensuite une impression de légèreté.

Vous vous sentirez peut-être moins gonflé.

Selon Amy Shapiro, vous pourriez aussi vous sentir mieux après avoir éliminé des aliments comme les produits laitiers et les céréales. Mais tout dépend de votre organisme et de votre microbiome, l’ensemble des microorganismes installés dans votre système digestif : certaines personnes auront du mal à digérer les glucides de certains fruits et légumes, ce qui leur causent des ballonnements.

Votre taux de cholestérol dans le sang va probablement chuter.

Quand des personnes adoptent un régime à base de végétaux, des études ont montré qu’elles voient leur taux de cholestérol chuter de jusqu’à 35 %. Dans de nombreux cas, la baisse est équivalente à celle que l’on peut obtenir à l’aide de médicaments, une solution potentielle pour quelqu’un qui souhaite faire baisser son taux de cholestérol sans avoir à prendre de médicaments. « Les végétaux font baisser le taux de cholestérol grâce à la tonne de fibres qu’ils contiennent », explique Amy Shapiro. Elle ajoute qu’ils sont dépourvus de gras et faibles en sucre, que l’on doit éviter pour arriver à une baisse du taux de cholestérol.

Pour plus d'articles comme celui-ci, inscrivez-vous à notre infolettre.