Publicité
Food by VICE

Burger King lance sa propre crypto-monnaie

Le Whoppercoin a été dévoilé en Russie dans le cadre d'un programme de fidélisation. Et on ne sait pas grand chose de plus.

par Jelisa Castrodale
30 Août 2017, 1:52pm

Photo via Flickr user Mike Mozart

Cet été, Burger King a expliqué à ses clients russes qu'ils allaient bientôt pouvoir acheter leurs menus ВОППЕР ou БИГ КИНГ avec des bitcoins. À Moscou, dans un des restaus de la franchise, c'était même déjà le cas.

Mais les rumeurs d'une extension de cette pratique à tout le pays (voire à la ville) n'ont pas dépassé la phase « spéculation de l'Internet ». Peut-être parce que Burger King est allé encore plus loin en créant sa propre crypto-monnaie : le Whoppercoin.

LIRE AUSSI : On a craqué le code couleur de la cuisson du poulet de Burger King

Même si les détails à propos de cette devise sont encore rares, certains sites d'information russes et d'autres spécialisés dans la crypto-monnaie ont déclaré que Burger King allait d'abord mettre un milliard de Whoppercoins en circulation.

L'initiative a été dévoilée dans le cadre d'un nouveau programme de fidélisation : le client reçoit un Whoppercoin pour chaque Whopper acheté – le Whoppercoin devient donc la première crypto-monnaie qu'on peut vraiment prendre au pied de la lettre.

Un Burger King en Russie. Photo via Flickr user steven_maher

Pour récupérer leurs Whoppercoins, les habitués de BK n'ont qu'à scanner leur ticket de caisse avec l'application de la franchise. La monnaie « presque imaginaire » sera déposée dans leur « portefeuille virtuel » et pourrait être échangée in fine contre de vrais Whoppers.

Le fonctionnement de cette transaction reste encore particulièrement flou. Il n'y a pas, aujourd'hui, de taux de change en place définissant le coût en Whoppercoin d'un Whopper. Un porte-parole de Burger King en Russie a expliqué que l'entreprise allait d'abord tester l'application – ce qui ressemble à une bonne idée mais qu'on aurait peut-être pu avoir avant d'annoncer son existence.

En juin, le restaurant moscovite Valenok est devenu le premier restau de Russie à accepter les bitcoins comme moyen de paiement, et ce même si la Banque centrale russe n'a toujours pas reconnu officiellement les crypto-monnaies.

« On ne veut pas aller plus vite que la musique. S'il y a une demande des clients et qu'ils veulent payer en bitcoin, on installera des machines spéciales pour ce faire et pour faciliter la vie de nos clients », expliquait Mikhail Petukhov, représentant de Valenok à RIA Novosti.

LIRE AUSSI : Le Whoppercoin pourrait servir à blanchir l'argent du trafic de drogue

Selon BitcoinRestaurants.net – un site qui comme son nom l'indique couvre l'ensemble des restaus qui acceptent les bitcoins – il y a aujourd'hui 94 restaurants aux États-Unis qui acceptent le paiement en bitcoins, 25 en Californie, 11 à New York et 7 dans le Massachusetts. En France, on en recense beaucoup moins (même si le Picotin à Paris les accepte depuis quelques années).

MUNCHIES a tenté de joindre Burger King Russia pour obtenir des informations supplémentaires sur le sujet et ajoutera leurs commentaires cas échéant.