Cyra Gwynth et Hamza
Cyra Gwynth et Hamza
Culture

Le grand bordel du rap jeu belge : décembre 2019

L’album événement de Zwangere Guy, la surprise qu’on attendait de Hamza, et tous les meilleurs clips du mois.
1.1.20

Dans notre série mensuelle « Le grand bordel du rap jeu belge », on passe en revue l'actualité musicale de notre plat pays. Sorties de projet, clips ou faits divers ; tout le nécessaire pour rester au courant des trucs les plus chauds du moment.

Pas de trêve hivernale qui tienne : décembre est un putain de mois comme les autres, durant lequel il a fallu préserver la scène locale de la morne saison. On a eu droit à un début d'automne enivrant, là on fait face à un déluge de clips.

1 décembre

« Tous les jours de la semaine se ressemblent. Sauf le dimanche : le rythme est plus lent, on récure les corps et les esprits. » ; Don S profite de cet interstice nul entre le samedi soir et le début de semaine pour drop son premier clip, « Oui oui ». MYRA fait de même avec « Money », mais il est plus énervé.

2 décembre

Le Botanique est hood pour la venue de Maxo Kream mais les vrai·es bandits sont en train d’essayer de capter les références ultragangs du nouveau clip de Blackweed, entre Johnny Hallyday et Alizée. Thug toujours, Gotti Maras sort « Balti 2 », aussi sombre que le premier.

Krisy, Darrell Cole & K1D continuent leur promo pour Havana Club avec « Cuba Move », la pub Youtube la plus qualitative de ces dernières semaines.

3 décembre

4 décembre

Cet adepte de l'egotrip qu'est ICO publie « Stéphanie », son premier clip avec un sujet, et pas des moindres.

5 décembre

Ashley Morgan monte sur scène pour la deuxième fois de sa jeune carrière et s’arrache les cordes vocales à notre VICE Party pendant que ce diable de Kobo sévit pleinement de son 666 sur le rap jeu stream. Les gars de New School eux, planent au-dessous de tout.

Aly Bass ressort une vieille VHS d'elle petite dans « J'encaisse », qui est moins une chanson de caissière, de banquière ou de boxeuse qu'une mise à nu de ses sentiments logés dans un coeur de glace.

6 décembre

En gueule de bois après notre soirée au VK donc, on se tartine toutes les sorties du jour ; et il y en a eu une belle chiée.

Guti Gutss livre son hymne à notre « Avenue Louise » pour « dévaliser Versace » et confirme les espoirs placés en lui depuis « Juju », son premier clip. Le seul truc, c’est que la boutique Versace, c’est Boulevard de Waterloo ; l’avenue Louise, c'est celle avec BASE, Zara Home ou Lilou Lingerie. Le clip est réalisé par Pablo Crutzen Diaz.

Tawsen est invité sur le son de Nome et, toujours un flingue à la main, parle encore de la « Baby Mama » de son clip du mois dernier. Sauf que le message est ici à l'opposé de l'autre. Schizo ou infidèle ?

Tout est gore mais rien n'est superflu.

Ce poupon de Rian Snoeks a 16 ans et sent encore bon le lait maternel, mais semble néanmoins prêt pour un album.

Sous-côté et absent des médias, Soul WZ, toujours posé dans la Zone Ouest de la capitale, est sûrement l’un des meilleur·es pour dépeindre brut et précis la vraie vie des quartiers bruxellois.

Un peu plus au Nord, depuis la Cité Modèle, Johnny Deff s’invite sur le toit de la ville avec sa kalash.

Parmi les autres clips et projets du jour : New School invite Benny B au skatepark La Chapelle à Bruxelles et revisite « Mais vous êtes vous », OTF répète : « C’est pas eux, c’est pas eux ; c’est nous, c’est nous », ADS La Folie et J.Ice sortent « PDB », Mazari prouve que les danseur·ses dans les clips de rap existent encore, DZ Style fait flotter drapeau marocain, algérien et congolais dans « Fennec » et CJ sort son 6 titres « 4am ».

Brihang prend son courage à deux mains et s’adresse en français à la moitié de la Belgique. Nominé aux MIAs Awards dans six catégories, il espère bien mettre toutes les chances de son côté pour ne pas repartir les mains vides.

Zwangere Guy, lui, est nominé dans sept catégories ; mais pour l’instant, il se concentre sur l’un des tout gros événements de l’année, à savoir le combo sortie de l’album « Brutaal » et ouverture de son shop éphémère chez lui, rue de Flandre, à Bruxelles. Sapes, accessoires, vinyles, CD, cassettes, tout le nécessaire ZG est promu par une sombre vidéo qui pue la rue. Ayant sorti deux des albums les plus importants de l’histoire du rap belge en un an, on peut sereinement dire que 2019 a été son année.

Côté club, les quatre patrons des écoliers du 13 Block sont venus chauffer le C12 pendant une petite demi-heure qu'il ne fallait pas manquer. Bruxelles étant synonyme de travaux, Stavo était comme à la maison. En première partie, c'est le Bruxellois Frenetik et, notamment, Gotti Maras invité pour un son, ou Geeeko qui fait bouger ses locks.

Ça aurait pu être un vendredi classique, mais les planètes se sont alignées ; merci donc pour la culture.

7 décembre

Merci pour la culture, bis.

Fresh rôde dans Liège en hélico, en Lambo, en Féfé et en véhicule utilitaire, pendant que Ninho est au Palais 12 pour le plus grand bonheur des Instagrammeur·ses.

1577215776367-Screenshot-2019-12-24-at-202926

8 décembre

Kendji Girac est à Forest National pour notamment y chanter « Maria Maria », écrite par Damso. Ça a failli être le truc le plus hip-hop de ce morne dimanche si Ozhora Miyagi et Alpha n’avaient pas existé. Sans faire de vagues, le producteur liégeois (Tory Lanez, Booba, Jeanjass & Caballero, Dosseh, SCH, Isha, etc.) vient de décrocher un disque d’or pour « Lord » de A$AP Ferg. Dans un tout autre mood, Alpha (Nups3e) annonce sa dépression hivernale (et oublie sa veste).

9 décembre

Smahlo arrive.

10 décembre

Les humoristes Eric Judor, Bun Hay Mean, Elie Semoun et ICO sont sur Clique tandis que Denzel Curry était à l’Ancienne Belgique ; mais le plus chaud, c’était Guapad 4000 en première partie.

11 décembre

Benny a 51 ans. Il est plus proche du centenaire que de la naissance.

WAD et G.A.N débitent des « N3al Dinmok » très très énervés. On a autant envie de se tenir à l’écart de ces gens à l'air peu affable que de les connaître davantage, juste pour ne pas les avoir comme ennemis.

Plus suave, Cyra Swynth sort « eight » et continue sur sa lancée. Faites votre choix.

12 décembre

Restless Jones sort « Sasuke », à regarder sur smartphone ou avec un torticolis.

13 décembre

On parle trop peu, c’est vrai, de Green Montana. Ce qui est sûr, c’est que le Belge du 92i travaille dur ; son dernier clip pour preuve. Et c’est encore et toujours Maky Margaridis à la réal. Torse nu, Green n’a sans doute pas encore vu le nouveau merch du 77, ni les costards d’Indocile et encore moins les bonnets oranges « Petit con » que ICO propose sur son shop en ligne.

Rappeuse émergente, ICTO sort son premier projet savamment intitulé « Under Construction » ; merci ICTO pour les travaux.

Publicité

« You only live once » : les non-néerlandophones auront compris le plus important du nouveau clip du Gantois Bryan MG, Equalz et Architracks, « We Zetten Herres »

14 décembre

Les Ardentes complète son affiche pour juillet : après PNL et Niska, c’est Dababy, Ninho, A$AP Ferg, Meek Mill, PLK ou encore Zola qui viennent s’ajouter à la liste.

15 décembre

Booba est au Mirano pour celleux qui taffent pas le lundi. Et qui aiment vraiment Booba. Dans un style un peu plus varié, le jeune Hunter balance le premier de ses trois clips du mois avec « Peur de la mort ». Spoil de qualité : le vrai Père Noël est dans le clip « Merry Christmas » de 13Hor et Brams (KTM Muzik).

16 décembre

« Safe salina, oh safe safe salina / Safe salina, oh safe safe salina / Safe salina, oh safe safe salina / Safe salina, oh safe safe salina / Safe salina, oh safe safe salina / Safe salina, oh safe safe salina / Safe salina, oh safe safe salina / Safe salina, oh safe safe salina. Safe salina, oh safe safe salina / Safe salina, oh safe safe salina / Safe salina, oh safe safe salina / Safe salina, oh safe safe salina / Safe salina, oh safe safe salina / Safe salina, oh safe safe salina / Safe salina, oh safe safe salina / Safe salina, oh safe safe salina. Safe salina, oh safe safe salina / Safe salina, oh safe safe salina / Safe salina, oh safe safe salina / Safe salina, oh safe safe salina / Safe salina, oh safe safe salina / Safe salina, oh safe safe salina / Safe salina, oh safe safe salina / Safe salina, oh safe safe salina. » Et c’est encore et toujours Maky Margaridis et Louis Lekien à la réal.

17 décembre

On a parlé de Vinci en octobre et en novembre. Là, il assure la première partie de Zwangere Guy à Het Depot, à Louvain. La mayonnaise commence à prendre pour lui. Thème concert toujours, Isha a toujours le sens de la formule dans « Pogo ». Dans un autre genre, Youssef Swatt’s parle de son parcours avant d’arriver avec son nouvel album. Dans un autre style, depuis juillet, AYB continue d’enchaîner les rounds.

Jized, qui s'était fait discret depuis sept mois, dévoile « Mauvais garçon ».

18 décembre

D’après la géolocalisation Instagram, Sewa vient de Charleroi, alors que lui parle de sphère et de bulle alors que Wawa, lui, est vraiment tout seul dans le noir avec un micro ; genre Colors ghetto.

Louvain est encore chaud du passage de ZG (qui enchaîne ce jeudi à Sint-Niklaas). Yung Mavu en profite pour réveiller les braises encore fumantes du Het Depot. Association bilingue, il invite Geeeko, décidément dans tous les bons plans live.

19 décembre

Sur sa lancée, Geeeko encore publie également un freestyle mis en image par Rayan Imoula, O'nonto Zaman et Valentin Iliou, une Sainte-Trinité qu’on va sûrement encore revoir.

Apparition surprise de Damso, en feat sur un son de Hamza ; sur une prod folle de Prinzly, Ponko et Hamza lui-même, soit trois des tout meilleurs beatmakers du pays. Le single annonce la sortie du projet « Santa Sauce II », trois ans après le premier volume. Le projet entre numéro 1 sur Apple Music en Belgique, devant une compil’ de Noël random et Djadju. Le premier volume est toujours dans le classement, 449e, pas loin derrière « Dans ma bulle » de Diam’s. Dans « God bless », Damso démarre avec un cruel : « L’album le plus attendu de l’année sortira pas cette année » ; rendez-vous donc en 2020 pour « QALF ».

Frenetik, le nom qui monte depuis Bruxelles, sort « Vide », son troisième clip. S’il fallait miser sur un rappeur émergent pour les prochains mois, ce serait sans doute lui. C’est réalisé par Nori Ozawa & Quentin Serant.

À quoi ça sert de se casser le cul à passer ses nuits en studio pour concevoir un hypothétique banger quand Le Motif, accompagné de son équipe bien sûr, peut vous faire pondre ça en une heure ?

Publicité

Rolly Ka$h sort « $hok », de quoi annoncer clairement ses intentions pour 2020 alors que New School installe son banc rue d’Aerschot. Ne vous attendez cependant pas à une campagne de sensibilisation en faveur des TDS.

Un mois après avoir habillé le Manneken Pis, DJ Daddy K mixe pas loin. Réaction immédiate de son acolyte Benny B, qui publie une vidéo prise samedi dernier lorsqu’il a fait le Zénith de Lille avec la tournée Born in 90s avec, s’il vous plaît, le #salopette.

Pendant ce temps, Peet pose ses ambitions pour 2020 :

20 décembre

Aujourd’hui, le #salopette c'est ça ; mais aussi ça. Dans le genre short d'été, Dalsim et Mashal 2 Noble sortent « #Kkm » depuis Kinshasa.

Les Alchimistes et Laylow publient le très attendu et sophistiqué clip de « Vroum Vroum », réalisé par Moncef Mkawed et Thibaut Lefevre. Le groupe du futur belge fait d’ailleurs escale à Paname, à la Boule noire, avant de filer droit vers l'année 3020. Cyph3r, l'autre binôme du futur, est en première partie.

Paris toujours : alors que le shop de Zwangere Guy est encore ouvert pour une semaine et que la boutique en ligne d’Ico et du 77 se portent bien, Hamza investit les Galeries Lafayette pour y installer son pop-up store, en partenariat avec Levi’s ou encore Nike. Clothes God.

Plus le ratio places-libres-sur-le-canapé/potes diminue, plus Lil Skid est content et sautille partout.

Trois jours après que Manu ait conté sa routine, Amin fait de même, le lendemain de la sortie de son projet « Galaxie » ; un thème inépuisable dans le rap. Amin vient aussi répandre ses paroles sages et censées sur le Freestyle Couvre Feu de D.A.V sur OKLM. MG est là aussi, de même que YB du groupe Red Cross — qui avait disparu des ondes depuis quelque temps —, visiblement en très grande forme.

21 décembre

Benny B continue sa folle seconde vie et entame son deuxième demi-siècle à l’AccorHotels Arena devant 10.000 personnes pour la tournée « Born in 90 ». Autre gros bordel, Zwangere Guy est au Recyclart et continue à promouvoir son nouvel album. Pendant ce temps, au Centre des Congrès du petit village de Jonzac (3.500 habitant·es, pas trop loin de Bordeaux), se tient le Freeze Music, événement au slogan évocateur : « Let’s freeze again ». Par contre, quand iels annoncent du lourd, c’est du vrai: Kobo est à l’affiche, aux côtés de Puppetmastaz et Youv Dee.

Plus underground, MKP sort le projet « Fils de son oeuvre » tandis que Godson (Nups3) sort son trois titres, « Péage ».

22 décembre

Le Sire a la flemme de bricoler, contrairement à lui :

Deuxième des trois clips du mois pour le jeune Genvalois Hunter ; ce genre de rap qui n'effraie pas les parents.

23 décembre

Après Woodie Smalls, Brihang, ‘t Hof Van Commerce ou Tessa Dixon, l’infatigable Zwangere Guy est avec Arno au Warmste Week à Courtrai, organisé par StuBru. Bruxelles-Sainte-Catherine représente.

Hamza est dans le Mouv’, toujours tout sourire ; même quand il doit faire face aux critiques des auditeur·ices.

Publicité

Tawsen s'est rasé la barbe, la moustache et les cheveux en live pour célébrer les 200.000 vues de « Safe Salina » ; un moment qui n'appartient qu'aux souvenirs. On attend le million.

Lous est prête à écraser la concu sur n’importe quel marché de Noël.

24 décembre

Pas de fête pour Ritchy Boy : « pas le temps », « doit faire du biff » ; le classique des excuses pour skip la dinde.

Berry, Royaz et Fakir dépoussièrent le sampler pour un freestyle qui sent bon la dernière décennie du millénaire précédent.

25 décembre

C’est férié, alors on se contente des playlists et on accepte le dictat des algorithmes.

26 décembre

Rappeurs sérieux ne fêtent pas.

27 décembre

L’underground est de sortie : Berry sort son projet « Breed & Boos » tandis que le Louviérois Zerko sort le sien, « Sous l’sol ». Dans le non-underground, DJ Daddy K est élu personnalité belge de l'année selon les auditeurs de Radio Contact, la radio la plus écoutée de Belgique. On a les radios qu'on mérite après tout.

Huit mois après l'avoir présenté sur Skyrock, Meryl et Le Motif sortent enfin « La Brume » en streaming. Huit mois c'est long, mais si on parle en terme de durée de gestation classique, ça reste une naissance prématurée.

Grey D l'a bien compris : si t'as pas l'oseille pour un clip coloré style Travi$ Scott, la fête foraine reste le bon plan.

Publicité

C'est le dernier jour au magasin de Zwangere Guy et les CDs sont en rupture de stock.

28 décembre

C'était obligé que quelqu'un fasse un clip dans les loupiotes de Noël du Mont des Arts.

29 décembre

En quatre phrases, Seyté tease son prochain projet intitulé « Nouveau projet bientôt ». On attend le premier single « Premier single ».

T-Shirt Angèle, doudoune North Face, dents propres et voix douce, Hunter est prêt à faire craquer les ados et termine son fou décembre avec douceur.

Sinon, DJ Daddy K est en séance de dédicaces au marché de Noël de Bruxelles et New School vous souhaite bonne année.

30 décembre

Moka Boka a un frère maléfique, et il s'appelle Green Montana.

La formation laekennoise SK20 s'associe avec Jessy Jones pour « Kichta », un énième mot pour qualifier l'argent. Plus que la santé, on leur souhaite donc beaucoup d'oseille, de maille, de blé, de fafs, de pèse pour 2020.

Une dernière fois lui : Zwangere Guy est sur le remix de « 32 barz » avec les Anversois Freddie Konings et Purple Goonz.

31 décembre

À demain.

Suivez VICE Belgique sur Instagram.

Pour les retardataires, lire aussi : Le grand bordel du rap jeu belge : novembre 2019.