Culture

Ces collectifs qui font bouger la Belgique d’après minuit

« Notre soirée à Liège, c’était le bordel ; on aurait dit une émeute ! »

par Souria Cheurfi
02 December 2019, 2:42pm

PHOTOS : Maryan Sayd

Nuisances sonores, fermetures forcées et incidents liés à la drogue… Si les obstacles semble s’accumuler pour la vie nocturne en Belgique, ça ne décourage pas les oiseaux de la nuit à se bouger et organiser des soirées pour la maintenir éveillée.

Ce jeudi 5 décembre, Chanoirs, Lait de Coco, Brikabrak et Poxcat enchaîneront les back-to-backs derrières les platines du VK pour vous faire danser à la VICE Party. On les a rencontré·es pour faire le point sur 2019, parler des joies et des peines d’un b2b, et puis de mariage aussi.

Chanoirs

1575296093430-VICE-PARTY-CHANOIRS-18
Derrière : Rage (26 ans), Antoine Grenez (25 ans), Obaybay (26 ans) et Lux18 (23 ans). Devant : Mia WVD (28 ans)

Lux18 : Lucas, la connaissance musicale (DJ).
Antoine : le cerveau qui contient tous leurs esprits libres (photographe et orga).
Rage : Serena, la mémoire du collectif (vidéaste et tatoueuse).
Obaybay & Mia WVD : Malika & Thomas, les esprits créatifs bruts (stylistes, peintres, mais pas que).

Peut-être avez-vous déjà croisé cette tête de gros chat noir énervé sur les murs de Bruxelles. Ça fait maintenant huit ans que le collectif Chanoirs sévit, surtout la nuit. Difficile de résumer leurs activités tellement elles sont plurielles. En effet, les membres touchent autant au stylisme, qu’à la photo, la vidéo, la peinture, les soirées, le tattoo, la sérigraphie et bien sûr, la musique. Iels se définissent comme un « réseaux de créateur·ices, une constellation d'enfoiré·es rempli·es d'amour. » Leur objectif est de créer une sorte de réseau autosuffisant dans le domaine de l'art et de la night. Leur devise : All cats are bastards.

VICE : Salut les chats. 2019 touche à sa fin, qu’avez-vous tiré de cette année ?
Lux18 : Pour nous ce n’est que le début et ce sera encore mieux en 2020. Cette année on a réussi à atteindre ce qu’on voulait au niveau des teufs. C’est beaucoup plus abouti qu’avant.
Mia WVD : Et les fringues aussi fonctionnent bien. On a eu l’occasion de sapper de cool artistes comme Martha Da’ro, mais aussi Bonnie Banane et Agar Agar.

C’était une bonne année du coup. C’est quoi votre moment fort 2019 ?
Chanoirs : Notre soirée au Recyclart avec Nyokō Bokbaë et la dernière au FFORMATT c’était le feu. Ces deux événements reflètent à fond l’esprit Chanoirs et ces espaces correspondent parfaitement à notre énergie.
Lux18 : D’ailleurs c’était aussi mes deux meilleurs sets de l’année !

Les Red Bull Elektropedia Awards viennent d’être décernés. Selon vous, qui d’autre en méritait un ?
Antoine : Bah nous pour nos teufs !
Lux18 : On s’en tape des Red Bull Awards. C’est pas sur les réseaux que ça se passe.
Mia WVD : De toute façon tu ne gagnes même pas thune, c’est juste un vieux vinyl pressé !

Pas faux… Bon c’est Lux18 le DJ de bande, mais y a-t-il une track qui vous met tout·es d’accord ?
Chanoirs : Club Bizarre de U 96

La track de vos mariages ?
Lux18 : Club Bizarre de U 96 aussi !
Rage : Moi je pense que je ne la connais pas encore.
Antoine : Where Is the Love des Black Eyed Peas !

Quand tu joues c’est quoi ton guilty pleasure, Lucas ?
Lux18 : Horny ‘98 de Mousse T. - Extended version.

Et la track que tu redoutes en b2b ?
Lux18 : Les Rois de Monde de Roméo et Juliette, ça doit être chaud !

Comment tu prépares un set ?
Lux18 : Je digge à fond et je fais des playlists. Là par exemple ça fait un petit temps que je boss sur ma playlist VICE où j’ai ajouté un max de nouveautés. Je viens avec mes playlists et j’improvise.

Du coup t’as prévu quoi pour la VICE Party ?
Lux18 : Ça va être un mix hyper trance et hyper breaké avec plein de vocals !

Lait de Coco

1575296144838-VICE-PARTY-LDC-12
MIMI (25 ans), Labok (29 ans) et Jeuneclyde (30 ans)

MIMI : Maria, entre arbitre et manager.
Jeuneclyde: John, le travailleur excentrique.

Labok : Romain, le geek.

Créé en 2015, Lait de Coco (LDC) est un collectif liégeois qui se plaît à mélanger les styles et les vitesses, du hip-hop au rock. Réuni·es par leur amour pour la musique et une curiosité pour les rythmes non-européens, LDC s’amuse en mêlant les cultures et les sons et proposent une expérience différente du clubbing. Leur objectif premier : faire danser.

VICE : Salut Lait de Coco. On arrive à la fin de 2019, quelles leçons avez-vous tirées de cette année ?
LDC : On apprend de chaque année. Cette année on a eu des hauts et des bas. Ce n’était pas la meilleure, mais c’était celle où on a appris à ne pas rester sur nos acquis.

Vous avez eu des moments forts quand même ?
Labok : Ouais pour moi ce qui était cool c’était surtout les voyages à Paris et Bruxelles. C’est génial d’avoir l’occasion de bouger pour faire de la musique.
Jeuneclyde : En vrai tous les moments passés ensemble sont des highlights. L’autre soir Labok était méga fatigué mais MIMI était en forme. C’est une highlight ça !

La cérémonie des Red Bull Elektropedia Awards vient d’avoir lieu. Qui aurait dû en recevoir un selon vous ?
MIMI : Dvtch Norris !
Labok : Lowup Records. Ça fait dix ans que ce label existe. Ils font peu de soirées mais ils poussent vraiment les sons d’Afrique et d’Asie.
Jeuneclyde : Jardin et Kobo.

Votre meilleur gig ?
LDC : Notre soirée avec King Doudou à Liège c’était le meilleur moment à nous trois. C’était le bordel on aurait dit une émeute !

La track qui vous met tout·es d’accord ?
LDC : With my team de Creek Boyz

Votre guilty pleasure ?
MIMI : Gone de Charli XCX avec Christine and the Queens, mais je n’ai pas encore osé la jouer.
Labok : Tous mes sets sont guilty. Moi je joue du Aya Nakamura et du Koba LaD !
Jeuneclyde : Thank you next d’Ariana Grande.

La track que vous redoutez pendant un b2b ?
LDC : Aucune ! On est paré·es de ouf !
Jeuneclyde : Ouais mais j’avoue que c’est chaud si je dois enchaîner sur « Le petit bonhomme en mousse ».

La track de votre mariage ?
MIMI : Glitter de Shake O7O
Labok : Only One de Kanye West, trop bien pour monter l’autel !
Jeuneclyde : All Day Nigga de Kanye aussi.

Comment vous préparez un set?
LDC : C’est au feeling. T’amènes ton USB avec des tracks selon ton mood et ton envie et puis et tu t’adaptes et tu essayes de jouer le bon morceau.

À quoi peut-on s’attendre la VICE Party ?
LDC : De la sueur !

Brikabrak

1575296164952-VICE-PARTY-BRIKABRAK-11
Derrière : Jiem (21 ans), Diane (30 ans) et Jeffrey (23 ans). Devant : Yooth (23 ans), Ravi Bongo (27 ans), Insecure (26 ans) et o’simmie (21 ans). Vraiment tout devant : Grover (26 ans).

Yooth : Ingmar, le big boss et le graphiste.
Jeffrey : le mec socio-culturel.
Jean : la mascotte.
Ravi Bongo, O’simmie, Jiem, Insecure et Grover: DJs résidents.
Diane : la nerd radio et son.

Créé en 2016, Brikabrak est un collectif actif via différentes plateformes allant de soirées aux émissions radios. Chaque membre ayant sa propre identité et style, l’orientation musicale du collectif et très diversifiée - hip hop, baile funk et future beats. Leurs événements ne sont pas uniquement focus sur la musique, puisque Brikabrak invite le public à éveiller leur créativité, notamment avec des ateliers de dessins. Et les fonds récoltés lors de leurs événements sont reversés à une bonne cause. Le collectif a donc un double objectif : d’une part créer des ponts entre global et future sounds, et d’autre part, entre les oeuvres de bienfaisance et le fun.

VICE : Salut tout le monde. Comment était 2019 pour vous ?
Brikabrak : C’était une bonne année car le collectif a désormais trouvé une forme solide. Maintenant, on est un vrai collectif. Notre émission de radio hebdomadaire y a certainement contribué. On a aussi fait des chouettes collabs, notamment avec Brussels Brost, Visual Poetry et Chase.

Quels étaient vos points marquants de l’année ?
Yooth : Pour moi, c'était l'émission radio.
Brikabrak : Les afters de nos événements au Kumiko sont vraiment trop cool. Beaucoup de gens disent que les vraies soirées Brikabrak ne commencent qu'après 2 heures du matin. Le truc c’est que beaucoup de personnes qui participent aux drawing sessions restent et ont envie de rester. On continue donc simplement à faire la fête ensemble. On a rencontré beaucoup de personnes sympas comme Yaqine Hamzaouï et Martha Da'ro de Visual Poetry, par exemple.

Les Redbull Elektropedia Awards ont eu lieu récemment. Qui, selon vous, aurait dû y être ?
Diane : Dvtch Norris !
O’simmie : Yooth, pour best DJ !
Yooth : Et Grover pour best artwork avec la soirée SHUTTLE. Le concept n'existe plus donc il n'aurait pas pu être nominé cette année mais je trouve son travail très inspirant et il n’a jamais reçu la reconnaissance qu’il méritait.

Y a-t-il une track qui vous met tou·tes d’accord ?
Brikabrak : Rema - Dumebi

Vous avez un péché mignon ?
Yooth : Glamorous de Fergie
Diane : La même !
Jiem : Michael Jackson, c’est un péché mignon ?
Jeffrey : Fuego de El Alfa

Une track que vous redoutez pendant un b2b ?
Yooth et Jiem : On a déjà bien galéré avec Otis Otis de Mr Carmack

La track de votre cérémonie de mariage ?
Ravi Bongo : Moi aussi, Brown Sugar de D’Angelo et Baby Be Mine de Michael Jackson
Yooth : D’Angelo all the way.
Diane : Pas de mariage pour moi.

Comment préparez-vous un set ?
Brikabrak : On n’est jamais prêt·es.
Yooth : Je continue à uploader des tracks sur ma clé USB jusqu’à la dernière minute ! Et je stress énormément.
Diane : Tu fais une estimation de la durée de ton set, puis t‘ajoutes 3 à 5 heures de musique sur ta clé USB, en sachant pertinemment que tu n’en auras pas besoin et que t’es juste en train de perdre ton temps à tout télécharger. Rien ne se passe jamais comme prévu. Je pense qu’il faut simplement sentir le public.
Jiem : Moi je prends notes de quelques bonnes transitions. Du coup je sais que telle track va bien après une autre. Je relis mes notes juste avant de commencer et je prie pour m’en rappeler une fois derrière les platines.
O’simmie : J'ai toujours une structure en tête. J'en ai donc besoin car je n'ai pas beaucoup d'expérience en tant que DJ. Pour le reste, c'est un peu freestyle. Il faut un peu chercher son chemin dans le chaos.

À quoi peut-on s’attendre pour la VICE Party ?
Yooth : On vient de s'entraîner et je viens de réaliser que je joue bien en b2b avec Insecure, ainsi qu'avec Grover. Mais à trois, ça devient un peu difficile. On va commencer par du global sound plus traditionnel, puis se diriger vers quelque chose de plus house et global club music; beaucoup de basses et de percussions.

Poxcat

1575296194070-VICE-PARTY-POXCAT-9
Hyppocampo (31 ans) et ++ Nurse ++ (43 ans). Amigo III (27 ans) n'est pas sur la photo.

Hyppocampo : Eve, le carnet d’adresses et la pro des Excel Sheets.
++ Nurse ++ : Roberta, la geek de la technique.
Amigo III : Juliette, la reine de l’orga.

Poxcat est un collectif féministe créé en 2017 avant tout par un simple besoin de visibilité. Comme les trois DJs galéraient à trouver des dates, elles ont décidé de s’associer pour peser plus lourd dans l’industrie. Malgré l'hétérogénéité de leurs registres musicaux, elles sont liées par une énergie commune. Leurs événements ont pour objectif de mettre en avant les personnes s’identifiant au genre féminin, qu’il s’agisse des artistes se produisant sur scène, mais aussi des illustratrices qui se chargent de leur communication, des photographes qui immortalisent leurs évents, ou encore de l’ingé son et de la sécu. Elles appliquent un système de rémunération où chaque intervenante est mise sur un pied d’égalité et reçoit la même rémunération. Bref, Poxcat est un projet avec une idéologie cohérente et bien ficelée.

VICE : Salut les filles, 2019 touche à sa fin. C’est quoi votre bilan ?
Hyppocampo : Honnêtement pour moi 2019 a été une année de lutte politique. Je me suis rendue compte que rien n’est acquis. Justement, on est en train de perdre nos acquis sociaux donc il faut continuer à revendiquer nos droits.

Et avec le collectif vous avez vécu un moment marquant ?
Poxcat : Notre soirée du 22 mars était vraiment incroyable. C’était dans le Marcel Bike Café, un café dans un building désaffecté qui a maintenant fermé. La propriétaire nous a ouvert la grande salle à l’arrière. Il faisait froid mais ça s’est bien réchauffé. On a eu le plaisir d’accueillir Céline Gillain avant sa tournée mondiale, Summer Satana, et Radio Hito pour sa première scène. On trouve ça important de donner une chance aux jeunes artistes et c’est aussi l’esprit de notre show sur The Word Radio.

Si vous deviez attribuer un Red Bull Elektropedia Award à quelqu’un qui n’en a pas reçu cette année…
Poxcat : Catherine Plenevaux de Lexi Disques. Elle fait un boulot incroyable. Son label vient de fêter ses dix ans et n’a reçu aucune presse… C’est dommage !

La track qui vous met toutes d’accord ?
Poxcat : Devotion de Tirzah, on l’a bien saigné.

Votre guilty pleasure ?
Hyppocampo : J’assume tout, mais je dirais Gimme More de Britney.
++ Nurse ++ : Jean-Michel Jarre, trop la honte !
Amigo III : Desnudate de Big Metra

La track que vous redoutez pendant un b2b ?
Hyppocampo : J’adore le hip-hop mais je ne sais pas trop comment rebondir dessus. Si je dois enchaîner sur une track de trap, je mets la version trap de Black Horse de Katy Perry !
++ Nurse ++ : Moi mon joker c’est de jouer de la noise, comme ca je fais un gros virage.
Amigo III : N'importe quelle chanson de Michel Sardou.

La track de votre mariage ?
Hyppocampo : Je ne veux pas me marier, mais j’aime bien me marrer, donc j’aimerais organiser une belle fête de mariage et on pourra jouer Still Loving You de Scorpions.
++ Nurse ++ : Le mariage c'est pas trop mon truc non plus, par contre j'ai accouché sur Selected Ambiant Works d'Aphex Twin !
Amigo III : No One's Little Girl de The Raincoats.

Vous jouez toutes les trois des styles super différents. Comment vous préparez un set ?
Hyppocampo : On ne se concerte pas du tout, sauf si c’est un évent un peu particulier. Un jour on a joué à un book fair au Wiels et on pensait être dans une salle calme, du coup on avait prévu un set avec des bruits de pages et tout, mais en fait on s’est retrouvées dans le bar super bruyant… C’était un gros fail !
++ Nurse ++ : On mise pas mal sur les thèmes pour nos sets en général.

Vous avez prévu un thème pour la VICE Party ?
++ Nurse ++ : On va vous préparer un mix plein de vice !

Suivez VICE Belgique sur Instagram.

Tagged:
Culture
dj
Nightlife