FYI.

This story is over 5 years old.

Un robot-origami pour jouer les éboueurs dans vos intestins

Des scientifiques du MIT ont inventé un petit robot qui, comme le Bus Magique ou Osmosis Jones, se déplie une fois ingéré et se balade dans votre estomac pour enlever des corps étrangers.

Lorsqu'on avale un objet qui n'est clairement pas comestible – comme un bout de verre ou bien une pile – on n'espère qu'une chose, qu'il ressorte d'un côté ou de l'autre sans encombre. Dans le cas contraire, il faut généralement passer par la case bistouri, et ça, c'est loin d'être fun.

Grâce à une équipe de scientifiques, ceux qui aiment s'enfiler des bouts de plastique ne seront peut-être bientôt plus obligés de passer sur le billard. Des chercheurs en robotique viennent d'inventer un petit robot-origami qui « s'avale dans une capsule et se déplie dans l'estomac avant d'être dirigé par un champ magnétique externe pour retirer une pile bouton ou soigner une blessure. »

Publicité

Aussi saugrenu que cela puisse paraître, c'est le job de ces Géo-trouve-tout de découvrir les applications médicales des robots-origami. Et le Laboratoire d'Informatique et d'Intelligence Artificielle (CSAIL) du MIT peut être fier de ses recrues.

LIRE AUSSI : Des robots chinois m'ont cuisiné et servi mon dîner

« C'est vraiment appréciable de constater que nos petits robots-origami pourraient potentiellement aider la médecine », a dit Daniela Rus, directrice du CSAIL et auteur de cette étude dans un communiqué de presse. « Pour être utile dans le corps humain, nous avons besoin d'un petit robot contrôlable à distance. C'est très difficile d'insérer un robot et de le contrôler s'il doit être relié à un autre système. »

Pour comprendre cette innovation, il faut se poser la bonne question : comment fait-on pour rendre un robot comestible ? Eh bien, on le fabrique avec de l'intestin de porc, tout simplement. L'équipe a dû tester une douzaine de matériaux avant de s'accorder sur l'intestin de porc séché. C'est ce qui est aussi utilisé pour faire certaines saucisses. « On a passé pas mal de temps à chercher sur les marchés asiatiques et dans Chinatown pour différents matériaux », explique Shuguang Li, doctorant du CSAIL qui a travaillé sur le projet.

Les applications pratiques de ce petit robot comestible sont très encourageantes puisqu'il pourrait non seulement décoller des objets de la paroi intestinale mais aussi libérer des médicaments et aider à la cicatrisation de blessures. Selon l'équipe de recherches, 3 500 piles boutons sont avalées chaque année aux États-Unis (surtout par des enfants) ce qui peut causer quelques complications : la pile peut s'attacher dans l'œsophage et brûler sa paroi.

L'équipe du CSAIL a voulu tester toutes les étapes de son raisonnement. Nouveau détour par le marché, donc : « Shuhei [Miyashita, l'un des co-auteurs de l'étude] a acheté une tranche de jambon et a placé une pile dessus », raconte Daniela Rus. « Une demi-heure plus tard, la pile était entièrement plongée dans le jambon. Ça m'a fait réaliser l'importance de notre invention. Oui, si vous avalez une pile, vous voulez vraiment qu'elle sorte de votre corps le plus vite possible. »

Que les mangeurs de piles se rassurent : grâce à ce robot-origami en intestin de porcs, leur propre système digestif sera sain et sauf. Il suffit au robot de détacher la pile pour qu'elle continue sa route vers la sortie. Une solution beaucoup moins compliquée à mettre en place qu'une opération chirurgicale.

« C'est une idée à la fois très pratique et créative. Elle répond à un besoin clinique d'une façon élégante », note Bradley Nelson, professeur de robotique à l'Institut Technologique Fédéral Suisse de Zurich. « C'est, à ma connaissance, l'une des applications les plus convaincantes qui ait été trouvée pour les robots-origami. »

Ça donnerait presque envie d'avaler une pile, là, tout de suite.