picole

Rick Astley sort une marque de bière IRL et continue de « rickroller » le monde

L'interprète de « Never Gonna Give You Up » avait promis d’être toujours là pour vous et de ne jamais vous laisser tomber. Visiblement, il n’a qu’une parole.

par Alex Swerdloff
04 Janvier 2017, 9:00am

Photo via Flickr user m-alo

Vous êtes probablement tous déjà tombé sur le clip de « Never gonna give you up », ce tube de Rick Astley sorti en 1987 devenu un mème. Aucun internaute n'a pu échapper au « rickroll » – l'action sur le web qui consiste à vous renvoyer vers la vidéo sans que vous soyez vraiment au courant. Figurez-vous que le chanteur britannique a décidé de prolonger l'expérience dans la vie IRL en sortant sa propre bière.

LIRE AUSSI : La bière aux Frosties est le nouveau caprice des adulescents

Si les turbulences qui ont marqué l'année 2016 ont peut-être eu raison de certains phénomènes sur Internet – RIP Pepe the Frog transformé en symbole de l'alt-right américaine – elles semblent avoir épargné Rick Astley. Il a visiblement compris qu'il pouvait capitaliser sur la nostalgie et son récent regain de popularité en élaborant un liquide houblonné.

Astley s'est associé à Mikkeller, une brasserie danoise, pour créer sa propre binouze. Aura-t-elle la même classe que le long manteau beige qu'il porte dans le fameux clip ? Le panache de cette jolie coupe de cheveux roux ou le sex-appeal de ces jeans taille haute ? Tout ce que l'on sait, c'est la pop star avait promis d'être toujours là pour vous, de ne jamais vous abandonner et de ne jamais vous laisser tomber. Et qu'elle n'a qu'une parole.

Si vous vous posez encore la question, sachez qu'Astley n'est pas devenu brasseur. Depuis Never Gonna Give You Up, quand il n'est pas sur internet, il mène sa petite vie pépouze. Astley s'est marié avec une Danoise et a eu une fille qui étudie à la Royal Danish Academy of Fine Arts. Il s'est fait des potes là-bas donc Mikkel Borg Bjergsø, ancien prof de maths et créateur de la fameuse brasserie Mikkeller à Copenhague et qui va l'aider à faire sa pilsner lager, une bière blonde fruitée.

Testing testing @warpigs_brewpub_cph

Une photo publiée par mikkellerbeer (@mikkellerbeer) le

Astley a confié au Mirror qu'il aimait « boire des bières avec des amis et j'espère pouvoir vendre ma propre marque bientôt. Il me manque juste un nom ». En attendant que sa bière soit baptisée, Astley souligne la qualité de la production de la brasserie Mikkeller, qu'il qualifie « d'expérimentale ».

Même si on est plutôt heureux de savoir qu'un mec immortalisé par les Internets va enfin avoir la ligne de bière à son nom qu'il mérite, certains ne peuvent s'empêcher d'être un peu déçu que le partenariat n'ait pas été signé avec la marque Rolling Rock. Parce que ça aurait fait Rolling Rock's Rockin Rick Roll, ce qui est, vous en conviendrez, une bien belle allitération.

LIRE AUSSI : La bière à 55° et à 20 000 balles que l'on boit dans un écureuil empaillé

Par ailleurs, Rick Astley est aussi revenu dans le biz en sortant son premier album depuis 11 ans. Baptisé 50, comme le nombre d'années du monsieur, le disque est sorti il y a quelques mois – et connaît un certain succès dans les charts anglais. Astley sera en concert à l'Alhambra à Paris le 2 mai 2017 et un épisode de notre série à paraître en février lui sera entièrement consacré :

Please enable Javascript to watch this video