Life

Comment s’entraîner à « squirter »

Urinez avant de commencer et utilisez un sex-toy incurvé pour stimuler votre point G.
23.2.21
Squirting

Commençons par mettre les choses au clair : le squirting n’est pas réservé au porno et quiconque possède un vagin est capable de « squirter », c’est-à-dire d’expulser un fluide de son urètre au moment de l’orgasme. Ce phénomène est documenté depuis 2 000 ans, notamment dans le Kâma Sutra qui est vieux de plusieurs centaines d'années. Pourtant, il demeure mystérieux ou insaisissable pour beaucoup de monde.

Publicité

Que contient le « fluide » en question ? Pourquoi certaines femmes arrivent à squirter facilement, et d'autres pas du tout ? Comment s’entraîner à le faire ? Autant d’excellentes questions auxquelles nous allons tâcher de répondre. 

Comment fonctionne le squirting ?

On parle de squirting lorsque du liquide est sécrété par l’urètre, généralement en raison d’une stimulation du point G. Le point G est une petite zone située à l'intérieur du vagin, sur la paroi antérieure, en direction du nombril. L'urètre est le conduit allant du col de la vessie au méat urétral, qui permet l'écoulement de l'urine. Il s'étend juste au-dessus du vagin et est entouré de tissus et de glandes appelés éponge urétrale. Lorsqu'une personne ayant un vagin est excitée, son éponge urétrale se remplit de sang et ses glandes se remplissent de liquide. Le point G gonfle, se raffermit et devient plus facile à sentir et à stimuler.

Du coup, c’est de l’urine ou pas ?

Pour faire court : il n'existe pas de consensus et la plupart des recherches sur le sujet sont légèrement anciennes, reposent sur des groupes d'échantillons trop petits ou ne sont pas concluantes (ou tout cela à la fois). De plus, certains chercheurs et experts médicaux pensent que le squirting (qui désigne généralement un liquide clair, inodore et abondant) est différent de l’éjaculation féminine (une petite quantité de liquide blanc laiteux). Une étude réalisée en 2011 a analysé la composition chimique des trois fluides sécrétés par l'urètre lors de la stimulation sexuelle : l'urine, le squirting et l'éjaculation féminine. Les chercheurs ont trouvé des différences majeures entre les trois, en termes de couleur, d'odeur, de composition chimique, de volume, d'origine, etc. L'éjaculation féminine est décrite comme un « liquide peu abondant, épais et blanchâtre » dont la quantité correspond à environ une cuillère à café. Il provient de la prostate féminine (c’est-à-dire les glandes de Skene) et contient ce qu'on appelle du PSA (protéine de la prostate), que l'on trouve également dans le sperme. Le squirting, en revanche, est un liquide clair, abondant et inodore qui provient de la vessie. Il partage des similitudes avec l’urine, notamment la présence d'urée, de créatinine et d'acide urique, qui sont tous des déchets provenant des reins. Quant à la cyprine, c'est un tout autre fluide qui est sécrété par les glandes de Bartholin et qui n’a absolument rien à voir avec le squirting ou l’éjaculation féminine. 

Comment apprendre à squirter ?

Comme pour toute nouvelle compétence, il est préférable de s'entraîner d'abord par soi-même avant d'essayer avec d'autres personnes. Avant de commencer, hydratez-vous (cela augmente la lubrification naturelle du corps), videz votre vessie, coupez vos ongles et placez votre lubrifiant à portée de main. Commencez par vous masturber avant d’essayer de squirter : un orgasme vous aidera à vous relaxer. 

L'éponge urétrale se trouve au-delà de la paroi vaginale, ce qui signifie qu'elle est moins facile d'accès que le clitoris, par exemple. Si vous avez du mal à l’atteindre en insérant un ou deux doigts dans votre vagin lorsque vous êtes allongée sur le dos, essayez de placer un oreiller sous vos fesses pour faire levier ou mettez-vous à genoux et penchez-vous en avant pour atteindre votre point G. Si vous n'arrivez toujours pas à l'atteindre, un sex-toy en forme de S devrait vous aider. Une fois que vous avez trouvé le point G, exercez une pression ferme et constante avec un ou deux doigts (ou autant que vous le souhaitez) ou avec le sex-toy. Essayez de pousser ou de faire des cercles. Gardez un rythme régulier et exercez une pression assez forte. De l'autre main, vous pouvez stimuler le clitoris, les tétons ou d'autres zones érogènes pour faciliter le mouvement. Si vous commencez à avoir envie de faire pipi, ne vous inquiétez pas, c'est que vous êtes probablement sur la bonne voie.

Comment squirter avec un partenaire ?

De nombreuses personnes sont capables de squirter pendant les rapports sexuels. Les mêmes mouvements s'appliquent avec un partenaire qu’en solo : un doigt ou deux (ou autant que vous voulez), ou un sex-toy inséré dans le canal vaginal et dirigé vers le nombril aidera à stimuler le point G, les glandes de Skene et l'éponge urétrale. Les rapports sexuels avec pénétration peuvent ne pas fournir le type de stimulation directe et intense nécessaire au squirting. Si vous voulez quand même essayer, privilégiez des positions sexuelles qui impliquent une pénétration moins profonde pour stimuler le point G, comme la cuillère.

Comme pour tout, apprendre à squirter demande de la pratique. N'oubliez pas que l’important, ce n’est pas la destination, c’est le voyage. Au moins, vous apprendrez à connaître intimement votre point G, ce qui est déjà une récompense plus que suffisante.

VICE France est aussi sur Twitter, Instagram, Facebook et sur Flipboard.
VICE Belgique est sur Instagram et Facebook.