Pourquoi faire le ménage destresse certaines personnes

Un psychologue explique pourquoi faire le ménage réduit l’anxiété.
18.7.19
Ménage no stress
Rawpixel/Unsplash

Prendre quelques minutes pour agiter et balayer son Swiffer dans toute la cuisine peut, pour certaines personnes, avoir les mêmes effets relaxant que la méditation : se laisser aller dans le grand nettoyage peut permettre d’oublier temporairement tous ses ennuis.

Si vous êtes l’une de ces personnes, plusieurs explications peuvent traduire les raisons pour lesquelles le ménage diminue votre niveau de stress et d’anxiété. Darby Saxbe, professeur assistante en psychologie à University of Southern California explique que « les gens retrouvent une sorte de maîtrise et de contrôle de leur environnement. La vie est remplie d’incertitudes et d’un nombre de situations qui nous échappent totalement. Grâce au ménage, il est possible d’affirmer notre pouvoir dans et sur notre lieu de vie. Le désordre peut être aussi gênant visuellement et servir de rappel tenace des corvées qu’il reste à faire. »

D’un point de vue pratique, la plupart des gens préfèrent savoir où se trouvent les choses dont ils ont besoin pour y accéder facilement parce que rien n’est plus frustrant que de ne pas trouver l’objet que l’on recherche, explique-t-elle. Les études de Darby Saxbe suggèrent même que les femmes qui trouvent leur lieu de vie stressant ont plus de chance de tomber dans un état dépressif alors qu’à l’inverse, elles ont moins de chance d’être déprimée lorsque leur domicile est apaisant.

« Les effets bénéfiques du ménage sur le stress découlent d’une base évolutionniste de la psychologie. Les gens se plongent dans des rituels pour évacuer le stress de leur vie » – Martin Lang, anthropologue évolutionniste

Malgré ça, personne n’a la même définition du ménage - ce que vous devez sûrement savoir après avoir discuté de l’état de l’évier avec votre ami. Darby Saxbe explique que la personnalité d’une personne peut en dire beaucoup sur son niveau d’exigence : les personnes qui aiment nettoyer sont plus consciencieuses et minutieuses tandis que celles qui y font moins attention sont plus spontanées et désorganisées.

Les effets bénéfiques du ménage sur le stress découlent d’une base évolutionniste de la psychologie. Les gens se plongent dans des rituels pour évacuer le stress de leur vie, explique Martin Lang, anthropologue évolutionniste à Masaryk University en République Tchèque et qui étudie la ritualisation des comportements. « L’esprit humain aime prévoir les choses, ajoute Martin Lang, et nous aimons savoir ce qui va arriver parce que ça nous permet de continuer de vivre et de puiser des ressources de notre environnement. »

D’un point de vue évolutionniste, la perte de contrôle ou la perception chaotique des choses, installe ce sentiment d'anxiété. Martin Lang explique que c’est une impulsion utile : « ça nous oblige à prendre des précautions et à essayer de contrôler notre environnement pour que l’on ne se fasse pas surprendre par quelque chose qui pourrait nous blesser. »

D’autres facteurs entrent aussi en compte : « Si la maison ou l’environnement dans lequel on est, est bien ordonné, on se sent plus en sécurité et on peut occuper l’espace d’une meilleure manière » explique Martin Lang, ce qui pourrait expliquer les effets anti-stress du ménage. Les mouvements lors du nettoyage rendent prévisible et répétitif nos comportements et « [peuvent] être un mécanisme cognitif qui aide à faire face à son anxiété » explique-t-il. Dans une de ses études, Martin lang, a découvert que les gens anxieux à l’idée de s’exprimer en public passaient plus de fois le chiffon sur des objets que les autres.

Poussée aux extrêmes, la relation qu’une personne tisse avec le nettoyage peut être le signe de problèmes sous-jacents plus troublants. La peur des germes ou de contamination, l’obsession pour la symétrie ou le positionnement parfait, le nettoyage excessif ou encore le rangement des choses à une place bien précise, peuvent révéler la présence de troubles obsessionnels compulsifs d’après le National Institute of Mental Health. D’un autre côté, des recherches suggèrent également que vivre confortablement dans la crasse peut diminuer l’activité du cortex insulaire et de l’amygdale du cerveau.

Donc si faire du rangement nous fait nous sentir bien mieux après une dure journée, il n’y aucun inconvénient à faire fonctionner l’aspirateur pour nous revigorer.

VICE France est aussi sur Twitter, Instagram, Facebook et surFlipboard.