Des furries nous expliquent comment ils ont développé leur « fursona »

« Mukilteo est mon tout premier personnage. C’est un mauvais chien. Il porte un collier électrique et est membre du parti des chiens. »

|
oct. 19 2017, 5:00am

Quand les gens entendent le mot « furry », ils pensent instantanément à des costumes d'animaux anthropomorphes pelucheux, appelés « fursuits ». Si tous les furries n'arborent pas un costume sophistiqué et décoré, beaucoup de membres de la communauté furry mettent le paquet lorsqu'il est question de leur deuxième peau. Pour ceux qui souhaitent renforcer leur place dans la communauté, la fabrication ou la commande d'une fursuit est un acte de revendication extérieure et de dévouement total (souvent financier).

Les fursuits peuvent être intrinsèques aux identités ou aux alter ego qui définissent le mode de vie des furries, et certains possèdent même de multiples fursuits pour de multiples personnalités. La plupart des furries entretiennent des personnages conceptuels – appelés « fursonas » – qu'ils choisissent de représenter, et les costumes peuvent les aider à articuler certains aspects de chaque personnage. Pour certains, le fursona correspond à un niveau de conscience élevé, à l'expression de son animal intérieur. Pour d'autres, il s'agit d'une identité façonnée et fantaisiste, représentant ce à quoi ils aspirent ou ce qu'ils jugent important.

Les fursuits sont fabriquées par des artistes spécialisés, dont beaucoup gagnent leur vie en créant les costumes qu'on leur « commissionne » toute l'année. Bien que le prix des fursuits oscille entre 1 000 et 4 000 dollars, certaines peuvent en coûter jusqu'à 10 000 – tout dépend de la complexité et de la qualité du costume, mais aussi de la réputation de son fabricant. Lors de la Biggest Little Fur Con, j'ai discuté avec une poignée de furries afin d'en savoir plus sur la genèse de leur fursona et de leurs fursuits.

JEBRONI, aka « Chaton d'amour »
Chat Maine Coon

Je m'appelle Jebroni Kitty et je viens de Chicago. Je suis entré dans la peau d'un chat à l'époque où j'essayais de découvrir ce que j'aimais [dans cette contre-culture]. Je me suis inspiré du jeu vidéo Second Life pour créer ma fursuit. Et j'ai toujours été un chat. C'est la façon dont je me suis toujours senti et dont j'ai toujours agi.

J'aime les cœurs, le bleu et le rose – les couleurs de ma fursuit – parce qu'ils se marient bien ensemble. Je suis un grand bonhomme, mais je voulais aussi être un chat domestique, alors je suis devenu un Maine Coon – gros, costaud, câlin et très doux. J'ai été surnommé Chaton d'amour car je me promène souvent avec des cœurs en peluche. Je donne souvent mon cœur aux gens.

MUKILTEO
Chien

Je vis sur l''île Whidbey dans l'État de Washington, et voici mon personnage, Mukilteo. Je tiens un site sur lequel j'apprends aux gens à fabriquer des fursuits. Je suis dans le fandom furry depuis très longtemps – depuis 1998 ou 1999.

Mukilteo est mon tout premier personnage. C'est un mauvais chien. Il porte un collier électrique et est membre du parti des chiens. Il se bat pour avoir le droit de monter sur le canapé, de se baigner, d'aller au parc, et de manger plus de friandises ! Nous voulons des os frais et des snacks !

J'ai également un autre personnage, Matrices – une chienne grise avec des oreilles repliées et une marque sur le front. Elle me représente beaucoup plus que Mukilteo, et je l'utilise en tant qu'avatar en ligne. Mais Mukilteo est celui que j'aime emmener danser.

Je sais que je suis humain à l'intérieur, mais j'aime endosser un rôle différent le temps d'un instant. Je suis dans ce personnage depuis tellement longtemps… au moins 15 ans.

TROUBULL
Taureau

À l'origine, [mon choix d'espèce] venait du signe du Buffle en astrologie chinoise. Le buffle est un animal travailleur, tout comme moi. Le taureau et le buffle sont très similaires. Je me suis toujours beaucoup identifié à ces animaux.

Au début, j'ai commencé par être un renard, parce que je n'avais aucune idée de ce qu'il fallait faire. À l'époque, tous mes amis étaient des chevaux, mais je n'avais pas envie de faire pareil qu'eux. Je me suis rendu compte que le taureau était non seulement intéressant, mais aussi unique.

MARTIN FREEHUGZ
Loup

Martin le furry et Martin l'humain sont à peu près pareils. La seule différence est que l'un d'eux est un humain, l'autre est un loup bleu. Tout ce que je fais en tant qu'humain (mes manies/mes actions/mes bruits), je le fais aussi en tant que furry. Je suis tout de même plus cordial et énergique dans la peau de Martin le loup. J'aime voir les gens heureux, et Martin le loup répond facilement à ce besoin.

Mon choix s'est porté sur le loup parce que j'ai toujours respecté son pouvoir primitif brut. Un loup est féroce, mais peut se montrer charmant et aimable. J'ai choisi le bleu comme couleur principale car il est extrêmement rare dans le règne animal (un loup bleu, dans la vie réelle, aurait beaucoup de mal à survivre).

Je suis un peu idéaliste quant à mon style de vie. Je n'ai pas la moindre intention de vivre une vie normale. J'aime être un cas à part. Supporter les bas et savourer les hauts – tel est le but de la vie. Le fait d'être bleu, à l'état sauvage, rendrait la vie difficile… C'est exactement ce dont je veux faire l'expérience. Darwin serait déçu de mon fursona. En outre, le bleu est ma couleur préférée.

RABID RABBIT
Lapin papillon anglais

J'ai choisi ce nom il y a longtemps. Mon premier fursona était un lapin fou avec une camisole, mais je voulais un personnage plus joyeux et plus facile à approcher. Mon nom, « Rabid » (« Enragé »), m'est toutefois resté. Mon choix s'est porté sur le lapin car j'ai toujours aimé cet animal ; j'ai toujours senti un lien fort avec lui – peut-être parce que, à l'instar du coyote et du renard, le lapin est toujours le farceur dans la mythologie. Mais contrairement au coyote et au renard, ce n'est pas un prédateur, et il n'est pas malfaisant.

Je considère mon fursona et ma véritable personnalité comme une seule et même entité. J'ai commandé deux nouvelles fursuits pour Rabid Rabbit. Entre les fursuits, les conférences et d'autres activités, je suis sûr que mon mode de vie va me coûter pas loin des 10 000 dollars cette année.

Rendez-vous sur le site de Zak pour voir ses autres photos.

Plus de VICE
Chaînes de VICE