FYI.

This story is over 5 years old.

Design

Robocop existe déjà au Congo

Cinq robots s'occupent depuis 2013 des carrefours à risques de Kinshasa.
9.3.15
Image via Inagist

Image via Inagist

Robocop existe. Vraiment, peut être là où on l’attendait le moins, et surement pas pour tuer des méchants mais simplement pour sauver les mauvais conducteurs. Depuis quelques mois, cinq policiers robots ont été installés sur les carrefours à risques de Kinshasa au Congo. Alimentés par panneaux solaires, les machines d’aluminium enregistrent les infractions et distribuent les amendes tout en faisant la circulation avec les lumières rouges et vertes aux bouts de ses mains.

Publicité

“Dans notre ville, n’importe qui peut commettre un délit et partir en disant que personne ne l’a vu. Désormais, jour et nuit il est possible de voir ce qu’il se passe et la personne aura a payer son amende comme dans tous les pays sérieux de ce monde.” explique Therese Izay, présidente de Women’s Technology, entreprise à l’origine du projet.

Deux premiers robots ont été installés en 2013 et leur succès a poussé la ville de Kinshasa à investir dans trois nouveaux. Si remplacer de vrais agents par des robots à 27500$ peut paraitre étonnant, il apparait, comme Al Jazeera le souligne, que le principal intérêt est que ces robots n’acceptent pas les pots-de-vin. Reste que s’il faut remplacer tous les ripoux par des machines, on risque de se retrouver dans un film de science fiction plutôt que dans un mauvais polar.

Retrouvez ci-dessous les robots en action :