fin de vie

Publicité
  • « Je ne veux pas m’exiler pour mourir »

    Plus stricte que certains de ses voisins européens, la France se penche depuis mardi sur une proposition de loi controversée, relative à la fin de vie qui propose une« sédation profonde». Ce n’est pas assez pour Sylvain, militant tétraplégique.

  • « Je ne veux pas m’exiler pour mourir »

    Plus stricte que certains de ses voisins européens, la France se penche depuis mardi sur une proposition de loi controversée, relative à la fin de vie.