FYI.

This story is over 5 years old.

Stuff

Ce mec pense que Danny DeVito est l'Antéchrist

Parmi les théories conspirationnistes les plus pétées, celle affirmant que le clip de One Direction avec Danny DeVito est frappée du signe du Mal est notre préférée.
28.11.14

Imaginons que, pour une raison ou une autre, vous essayez de prouver que Danny DeVito est l'Antéchrist. Pour preuves, vous ne pourrez utiliser que des informations publiques et facilement accessibles. Dans cette hypothèse, toute la difficulté de l'expérience réside dans le fait que vous devrez bâtir un faisceau d'exemples appropriés, inspirés du passé de Danny DeVito pour affirmer que ce mec est en fait l'incarnation de Belzébuth. À cette fin, vous aurez peut-être besoin d'analyser la scène de sa m​ort dans Batman : Le Défi, l'ensemble de sa performance dans la série Philadelphia ou encore le #TrollFo​ot, quoi que ce hashtag puisse bien vouloir dire. Mais je suis persuadé que, jamais, vous n'auriez pris comme base de votre argumentation le clip du single des One Direction, Steal My Girl, où Danny DeVito y joue un réalisateur excentrique qui presse les membres du boy band de « refouler ses inhibitions ».

Mais William Tapley, qui s'est autoproclamé « Troisième Aigle de l'Apocalypse » et « Co-prophète de la Fin des Temps », a décidé de jouer à ce jeu un peu différemment :

Honnêtement, si vous ne regardez pas les 12 minutes et 39 secondes de la vidéo, vous ne ratez rien. La substantifique moelle de son argumentaire repose sur l'interprétation symbolique du clip. Selon, lui, il est évident que cette vidéo est un rouage d'un vaste complot ourdi par les Illuminati afin de hâter l'arrivée de l'apocalypse. « Le clip commence dans le désert et s'achève sous une pluie diluvienne », explique-t-il, ce qui rappelle selon lui le déluge que devra provoquer l'Antéchrist le jour de la Fin. Il remarque aussi que la plaque d'immatriculation de la voiture de Danny DeVito comporte trois six, qui ne se suivent pas. Il note enfin la présence de deux techniciens portant un canapé rouge, symbole manifeste du Second cavalier de l'apocalypse, dont le rouge est la couleur.

Il ne s'agit pas du premier rodéo conspirationniste auquel se prête William Tapley. Personne d'autre ne s'amuserait à produire une vidéo aussi pétée. Lorsqu'il interprète la scène des deux sumos, il se cite lui-même. En effet, il rappelle que dans un extrait de Gangnam Style, l'un des acteurs, vêtu de jaune, représentait le Pape Benoit XVI après avoir été vaincu par l'Antéchrist. Celui-ci conduisait d'ailleurs une voiture dont la plaque affichait trois cinq, selon lui le symbole de l'Église catholique. Indéniablement, l'ensemble est assez confus et ne devrait convaincre personne si ce n'est les conspirationnistes convaincus.

Publicité

Je n'ai cessé de me poser une question après avoir regardé ce truc : pourquoi donc s'emmerder à réaliser, monter, et publier une telle vidéo ? Encore s'il s'agissait de mettre en avant des idées comme « le 11 septembre a été commandité par la CIA » ou « le gouvernement relâche dans l'atmosphère des ​chemtrails afin de nous contrôler », mais là ? Certes, cette vidéo veut nous prouver que les Illuminati sont partout. Mais si vous êtes un croyant pur et dur comme William Tapley, l'avènement de l'apocalypse n'est-il pas une bonne nouvelle ? Les chrétiens n'attendent-ils pas le jugement dernier depuis 2 000 ans ?

« Il arrive que des personnes entretiennent une relation ambiguë avec ces thèses conspirationnistes », m'a expliqué le Dr Michael Wood, professeur de psychologie de l'université de Winchester et auteur de plusieurs ouvrages sur les adeptes des théories du complot. « Lorsque ces doctrines sont séculières, elles considèrent que les puissants agissent pour nous faire du mal. Mais quand il est question de spéculations plus religieuses, les enjeux sont plus complexes. Dans ce cas-là, tout se conclut souvent avec le retour du Christ sauveur. »

D'autres perspectives sont ici néanmoins en jeu. La symbolique de cette vidéo – le 666 de la plaque d'immatriculation, le canapé rouge de l'apocalypse – ne suggère pas forcément que la fin de monde se profile, ou que les Illuminati jubilent d'avoir réussi à prendre le contrôle du Vatican. On pourrait tout aussi bien y voir plutôt l'influence de quelques puissances omnipotentes qui participeraient à des rituels magiques, causes d'à peu près tout ce que vous voulez, du moment que vous êtes perméable aux conspirations.

Publicité

Depuis la Préhistoire jusqu'aux poupées vaudous, ces suppositions ont toujours existé. Des historiens ont émis l'hypothèse que les peintures rupestres préhistoriques ont été réalisées avant même que la chasse existe. Suivant la même logique, William Tapley pense que, lorsque Danny DeVito apparaît en train de croquer dans une pomme, les Illuminati préparent de fait (*que Dieu nous protège*) la venue de l'Antéchrist, qui alors aura le champ libre pour dévorer nos âmes, de la même manière que Danny mange sa reinette. Si l'on suit le raisonnement de Tapley, dévoiler ces magiciens comploteurs les inciterait à cesser leurs activités diaboliques. Mais encore une fois, si vous êtes croyant, pourquoi chercher à les arrêter ?

Ces vidéos conspirationnistes ne sont pas que des inepties inoffensives. Elles représentent une véritable menace pour une communauté très spécifique : les autres adeptes des théories du complot.

« Demandez aux élèves de n'importe quel lycée ce qu'ils pensent des Illuminati. Pour eux, il s'agit d'une société secrète réunissant des stars et des rappeurs », s'alarme Mark Dice. « Plus personne ne connaît leur vraie nature. »

Mark D​ice est un conspirationniste qui a autopublié des dizaines d'ouvrages traitant des Illuminati, comme, par exemple, ce livre sorti en 2013 intitulé les Illuminati dans l'industrie musicale. Il y explique que des gens tels que Rick Ross ou Christina Aguilera sont membres d'un gouvernement secret. « J'ai souhaité parler de ce phénomène qui touche les célébrités pour appâter la population, afin que mes compatriotes comprennent les véritables enjeux de notre société », se défend-il. Selon lui, il faut dénoncer ce vaste réseau d'initiés, dont les membres sont des hommes influents. Ces derniers auraient introduit un nouvel ordre mondial et auraient la capacité de déclencher des guerres partout dans le monde.

Publicité

Mais être autorisé à se servir des réseaux sociaux pour véhiculer son message se révèle être à double tranchant. Même si Mark Dice compte plus de 85 millions de vues sur YouTube, internet lui-même a pollué le sens de ses prêches. « Avant Facebook ou YouTube, si l'on voulait se renseigner sur les Illuminati, il fallait faire ses recherches soi-même », explique Mark Dice. « Nous avions cette envie de comprendre les rouages de notre société. Aujourd'hui, ils ont réussi à faire en sorte que ce que l'on trouve sur internet ne menace pas leur existence. Résultat, la perception qu'avait le public de ces sociétés s'est transformée en un conte de fée, en mythe. La vérité s'est perdue dans le flot d'informations. »

Les luttes intestines entre conspirationnistes ne sont pas nouvelles. Considérons par exemple les personnes qui pensent détenir la vérité à propos des attentats du 11 septembre. On peut résumer leurs divergences grâce à un diag​ramme de Venn. Tous s'accordent à dire que la version officielle du gouvernement américain est un vaste mensonge – il s'agit donc de la convergence des cercles. Mais de nombreux cercles gravitent tout autour ; ceux qui pensent que l'effondrement du Build​ing 7 n'était en fait qu'une démolition contrôlée, ceux qui pensent qu'il n'y a jamais eu d'avion, ceux qui pensent que Bush a personnellement assassiné les victimes. Parfois, certains de ces cercles ne se chevauchent pas. C'est à cet endroit que les embrouilles commencent.

Publicité

« Les partisans de la théorie "pas d'avion" considèrent les adeptes de la théorie "démolition contrôlée" comme des pantins du gouvernement », pense Michael Wood. « Ils seraient commandités par les dirigeants afin de distraire l'opinion et l'empêcher de connaître la vérité. » Selon le Dr Wood, ce mécanisme fonctionne dans les deux sens. « Les partisans de la "démolition contrôlée" pensent que la théorie du "pas d'avion" a été inventée de toutes pièces, pour laisser croire que tous les conspirationnistes sont de gros tarés. »

L'hypothèse de William Tapley selon laquelle « Danny DeVito est l'Antéchrist » découle du même processus. Il répondait à l'origine à une autre vidéo, réalisée par un certain The Groxt, lequel considérait que le clip des One Direction était rempli de symboles du Nouvel Ordre Mondial. Mais là où The Grox considérait que le singe de la vidéo représentait Ebola, Tapley considère que « le chimpanzé symbolise le Darwinisme ». Des schismes ayant bouleversé l'Histoire se sont déclarés pour moins que ça.

« Pour eux, c'est la couverture parfaite », s'insurge Mark Dice. « L'opinion ne s'intéresse qu'à ce que porte Jay-Z ou Beyoncé. Pendant ce temps-là, des guerres sont en préparation et la systématisation d'un espionnage orwellien de la population est déjà à l'œuvre. »

Alors, de quelle manière les conspirationnistes renforcent leurs argumentaires bidons ? Existe-t-il des terrains d'entente ?

« Les célébrités sont maléfiques. Ce sont des sacs à merde démoniaques », m'explique Mark Dice. « De plus, elles représentent les grands modèles de nos sociétés. En un sens, elles sont simplement des pantins dirigés par les Illuminati. »

Je suis certain que le Troisième Aigle de l'Apocalypse serait d'accord avec de tels propos.