Publicité
grande-bretagne

Comment cryogéniser un corps

Une Britannique de 14 ans vient d’avoir le droit d’être cryogénisée, dans l’espoir que la science puisse un jour la ressusciter.

par David Gilbert
22 Novembre 2016, 10:00am

AP

L'idée qu'un corps peut être congelé, pour être ressuscité des années plus tard, peut en séduire certains. Pendant des années, des gens ont cru que Walt Disney avait été frigorifié après sa mort, et des films comme Austin Powers, Demolition Man, Aliens ou Forever Young ont aidé à populariserl'idée d'une nouvelle vie après la mort. Mais 50 ans après que le premier homme s'est fait cryogéniser, est-ce autre chose qu'un rêve lointain ?

En Grande-Bretagne, une jeune fille de 14 ans avec un cancer en phase terminale a demandé à se faire cryogéniser après sa mort, dans l'espoir qu'un jour les scientistes sauront comment la faire revenir à la vie. Vendredi dernier, la justice a accepté sa demande.

La fille a succombé à un type rare de cancer, peu après que la Haute cour de Londres a annoncé accepter sa demande. Elle a été ensuite transférée dans un établissement aux États-Unis, où son corps sera conservé

Principe de fonctionnement

La vitesse est essentielle pour le succès du processus. C'est pour cela que lquipe chargée de la cryogénisation doit être aux côtés de la personne lors de sa mort. Une fois décédée, on force son coeur à continuer de pomper du sang pour fournir de l'oxygène au cerveau.

C'est alors que le corps est refroidi, normalement par des bains de glace. Puis on injecte des anticoagulants et d'autres éléments chimiques dans le corps pour empêcher la formation de caillots et tout dégât sur le cerveau. La température du corps est légèrement supérieure à la température où l'eau gèle.

Puis tout le sang est retiré du corps et remplacé par un fluide « cryoprotecteur » qui empêche la formation de cristaux de glace un processus qu'on appelle la vitrification. Le corps est enfin refroidi à -130°C avant dtre transféré dans une bassine avec du nitrogène liquide pour être maintenu à -196°C.

Pour le moment, les seuls pays qui permettent de stocker des corps cryogénisés sont les États-Unis et la Russie. Dans le cas de cette jeune de 14 ans, son corps sera conservé dans une structure du Michigan.

Est-ce que cela marche ?

Oui, si tout ce que l'on veut faire, c'est congeler un corps. En revanche, si on veut être ressuscité à un moment donné dans le futur, la réponse est « non » du moins pour le moment. Si malgré tout on parvient à bien décongeler le corps, des experts pensent qu'il peut y avoir des dégâts inévitables sur les cellules, des organes qui ne marcheraient plus. Le corps pourrait être si fragile qu'il pourrait se briser comme du verre.

Le Dr João Pedro de Magalhães, maître de conférences sur le vieillissement à l'Université de Liverpool, nous a raconté que le cas de cette fille ne poussera pas plus de gens vers ce traitement. « Historiquement, la cryogénie a déjà eu beaucoup d'attention médiatique, et pourtant peu de gens s'y intéressent. Le grand problème de la cryogénie est que les gens sont sceptiques. Et je le suis également, étant donné que la cryopréservation ne marche pas pour des humains grands, voire même pour des petits mammifères. Alors je pense qu'il faut attendre des grandes avancées techniques pour voir un grand changement dans la pratique de la cryogénie. »

Pour certains spécialistes, au lieu de préserver notre corps entier, on ferait mieux de se concentrer sur la préservation de notre cerveau. Cela en téléchargeant toutes les données qu'il renferme : une théorie exploitée dans le film Transcendance, de 2014.

« En tant que tête, ma vie serait limitée, mais d'ici-là on pourra établir des vraies connexions avec les ordinateurs », a dit Anders Sandberg, de l'Institut pour le Futur de l'humanité de l'Université d'Oxford, lors d'une interview en 2013. Mon espoir est que, une fois ressuscité, mes souvenirs et ma personnalité puissent être téléchargés sur un ordinateur. »

Bien évidemment, essayer de codifier les incalculables connexions entre les 100 milliards de neurones du cerveau humain peut être vu comme tout aussi farfelu qu'essayer de ressusciter un cadavre congelé.


Cet article a d'abord été publié sur l'édition anglophone de VICE News.

Suivez VICE News sur Twitter : @vicenewsFR

Likez la page de VICE News sur Facebook : VICE News FR

Tagged:
uk
Europe
VICE News
Cancer
cryogénisation
sciences
corps
Britannique